ALASKA – D’Anchorage à Haines (1ère partie)

Classé dans : Etats-Unis | 2

Nous quittons donc le parc Denali et nous dirigeons vers Anchorage retrouver internet et un soupçon de civilisation.

Les paysages nous envoutent toujours autant. L’Alaska est splendide.

p2

Vue sur le Mont Denali
Vue sur le Mont Denali

Petite halte sur une aire de repos et une nuit à la belle étoile (encore, mais on ne s’en lasse vraiment pas !) :

p3

p4

p5

p6

p7

Nous arrivons le lendemain à Anchorage.

Après une rapide ballade dans le centre-ville et un bon resto (ça change un peu des pâtes et des salades…), on se rend finalement compte que la vie dans la nature est quand même plus attrayante.

Entre Anchorage et Homer

On reprend donc la route vers la péninsule de Kenai et on décide de se rendre à Homer, voir s’il est possible de prendre un bateau pour rejoindre Juneau puis Haines (ce qui nous éviterait 1400 km au passage…).

p8

Nous faisons un stop d’une nuit au glacier de Portage.

Portage Glacier
Portage Glacier
Portage Glacier
Portage Glacier

Puis nous continuons jusqu’au Skilak Lake où nous décidons de nous dégourdir les jambes avec une petite randonnée. Il pleut un peu. Les routes sont quasiment désertes et la ballade promet d’être… tranquille : il n’y a personne.

Sauf un petit avertissement :

p11

Oui parce que c’est tranquille comme ça mais les rivières sont encore pleines de saumons et les ours le savent !

Parés de notre bombe à ours et de notre plus belle voix, on prend nos appareils photos et c’est parti.

On s’enfonce dans les bois.

Après 15 minutes, on croise 2 randonneuses qui nous disent :

« Faîtes super attention, c’est plein d’ours ici ! On est allé jusqu’à la rivière, il y a plein de saumons a moitié mangés… n’hésitez pas à indiquer votre présence, à garder votre bombe à ours tout prêt et à parler très fort si vous allez par là. »

Hum… Ok. Déjà qu’on n’était pas super rassuré, nous voilà totalement zen !

On va donc rapido à la rivière. On rencontre un ou deux écureuils (les chemins sont pleins de baies, on en mange aussi, pas de raison qu’elles soient toutes pour les ours!), puis on remonte direction le camion.

Dans la foret on trouve aussi des trucs comme ça : Et non ce n’est pas une crème brulée !

Miam Miam
Miam Miam

Bon, pas de rencontre avec de grosses bêtes à poils. Ça va. On reprend la route.

20 mètres plus loin, qui décide de traverser ? Oui, un gros ours noir, sortant tranquillement de la même ballade que nous vers la rivière et remontant dans la forêt.

On n’était donc pas loin de la rencontre nez à museau !

Remis de nos émotions, on reprend les chemins vers Homer.

Homer

Petite balade sur le port.

p13

p14

p15

p16

p17

p18

p19

Puis, on se renseigne sur les bateaux vers Juneau ou Haines. On y apprend que tout est plein mais qu’on peut s’inscrire sur liste d’attente pour un départ quelques jours plus tard à partir de Whittier (pas à côté mais bon…) et aller jusqu’à Juneau puis Haines pour…. 1.200 $.

Euh… Ca fait une sacrée somme quand même !

Après 2 minutes de réflexion (oui, les grosses sommes permettent de réfléchir plus rapidement), on décide de faire le trajet jusqu’à Haines par la route… et faire les quelques 1.400km que l’on souhaitait éviter…

Après une seconde nuit sur cette plage avec une si belle vue sur les montagnes, nous décidons de nous diriger vers Seward avant de reprendre la route vers la frontière et Haines (qui est certes en Alaska mais n’est accessible par la route qu’en passant par le Canada. Ou par la mer. Simple).

p20

p21

Seward

Nous arrivons au glacier Exit le soir même. L’air est frais et les panneaux indiquant le recul de la glace font froid dans le dos. Tout semble s’accélérer et à ce rythme, dans 20 ans, il n’y a plus de glacier…

p22

p23

p24

p25

Nous trouvons un bivouac dans les alentours et faisons un petit feu bienvenu !

p26

p27

p28

Le lendemain, le soleil est presque là et on en profite pour se faire une vraie petite ballade qui nous amène sur une plage déserte (pas de baignade au programme…) à l’heure du repas de certains :

p29

p30 p31

p32

p33

p34

p35

p36

Après une seconde nuit entre les gouttes, à tenter de faire un barbecue sous la pluie (oui oui, on est aventurier ou on ne l’est pas !), ce qui fut un succès (pour ceux qui aiment la viande bleue et les patates crues…), nous prenons finalement la route vers Haines.

La suite c’est par là

2 Responses

  1. Ad

    Il a pas l’air très friendly le zozieau avec son bec jaune et ses noeils de verre là … en plus il marche sur un poisson. Pas cool !

    Photos de fou quand même…

    Merci pour le partage !

Laissez un commentaire