CALIFORNIE : Tikal face à la Vallée de la Mort

Classé dans : Etats-Unis | 0

Nous quittons Las Vegas le ventre bien rempli et voulant retrouver un peu de nature après tant de lumières et d’excès.

Death Valley, nous attendait. Et la météo aussi apparemment. On arrive dans le désert. Un des déserts les plus chauds de la planète. Et des plus arides aussi.

On arrive donc. Et la pluie aussi. Quelques gouttes puis ça se prolonge dans la nuit par une bonne averse accompagnée d’énormes bourrasques de vent.

Des gouttes sur le parebrise à Death Valley… on ne s’y attendait pas trop !

On se dirige d’abord vers Dante’s View. Ça grimpe sec. Et ça souffle fort là-haut. Mais le paysage, le ciel nuageux et la vue… c’est à couper le souffle.

On décide de passer la nuit un peu plus bas, sur un parking, en espérant ne pas se faire virer par les rangers… Pas de rangers en vue. On va se coucher. Le vent souffle toujours très fort. Mais entre les bourrasques, on peut capter un petit bruit au fond du camion. On allume la lumière et là… Oh la petite souris !!

Elle n’a surement jamais vu de pluie de sa vie et est rentrée (par je ne sais où) pour s’abriter. Ou alors, ce sont nos amis Arnaud et Audrey, croisés à Zion, qui nous l’on léguée en souvenir, puisque eux-mêmes en avaient côtoyé une dans leur pick-up !

Quoi qu’il en soit, pas question de passer la nuit avec une bêbête comme ça, aussi mignonne soit-elle (de jour).

Je descends donc du camion, j’ouvre les portes arrières (je vous rappelle qu’il pleut et qu’il y a un vent à décorner les boeufs), et on vide les petits endroits qui pourraient servir de cachette à la petite souris du désert.

Mais rien. On remonte dans le camion, trempés et congelés et on se recouche, bercés par le vent, la pluie et les petits bruits de notre copine qui se ballade.

Voici donc notre première nuit à 3 dans le camion.

Quelques heures plus tard, au petit matin, on remonte à Dante’s View pour le lever du soleil.

Puis on prend la route du visitor center après un arrêt par Badlands et le Zabriskie Point.

On arrive au Lac Badwater, le point le plus bas des Etats-Unis, à -86 mètres sous le niveau de la mer.

On reprend ensuite la route vers le nord. On est vraiment sous le charme de ce parc. Fini les 10 degrés, il en fait à nouveau 30 et le soleil est revenu. Il ne reste quasiment aucune trace de la pluie de cette nuit.

On découvre que la vallée de la mort ce n’est pas juste de la poussière à perte de vue. Il y a certes ce lac de sel mais on trouve également des coins de verdure, des dunes de sable.

La nuit approche et on se trouve une petite place dans un camping gratuit au sein du parc. La nuit est belle, le ciel dégagé et la température clémente.

Puis le réveil… Cette vue nous donne envie de rester ! Mais on doit reprendre la route, on a pris du retard sur notre planning. [Ce fameux planning qu’on n’arrivera pas à tenir !! Mais à ce moment-là, la décision de replanifier le voyage n’était pas encore prise… donc on s’est pressé, on le regrette un peu aujourd’hui…]

Nous redoutons que la route pour accéder à Yosemite par le nord ne soit fermée à cause de la neige, donc nous décidons de passer par le sud. Un détour, mais on en profitera pour visiter Sequoia National Park (à défaut de voir Mamooth Lake).

Laissez un commentaire