De rouille et de trou – 1ère partie

Classé dans : Préparation de Tikal | 0

Je pense que nous allons avoir besoin de l’aide d’un soudeur…

Mais le problème est que nous ne connaissons clairement rien à ce propos. Alors, après quelques discussions avec des connaissances, collègues et amis, les conclusions sont plutôt pessimistes… Certains nous disent que la tôle est trop fine pour y souder quoi que ce soit, d’autres refusent catégoriquement de s’en occuper en voyant les photos des dégâts, disant que cela ne sera que du maquillage et que la rouille réapparaitra peu de temps après.

Au hasard de liens et groupes facebook, nous entendons parler d’une association en région parisienne qui a pour but d’aider les gens à réparer leur véhicules, du 2 roues au poids lourd. Pourquoi pas, essayons de les contacter.
Premier contact par mail, on leur envoie des photos. Et dès le premier coup de fil, le ton est donné :

  • « On va vous faire ça, pas de soucis. C’est rien du tout, on a vu bien pire !
  • Les tôles ? On a tout ce qu’il faut à l’atelier, ne vous inquiétez pas.
  • Le stocker ici ? Aucun problème. Passez avec votre camion samedi, qu’on regarde ça autour d’un café ».

Yeah !! Sauvés ! Alors, où on signe ? Du coup, on part chercher la bête et on avale les 100km qui nous sépare de l’association.

DSC_0064
Je sens que Tikal va se faire de nouveaux amis ici !

Une fois fait connaissance, passé Tikal au crible et convenu des détails, nous nous retroussons les manches et commençons à bosser sur le gros œuvre dès la semaine suivante.

Commençons par le plus gros du travail : les marchepieds et le plancher de la cabine supportant les sièges avant. Pour rappel, un petit aperçu de l’état initial :

Avant nettoyage
Avant nettoyage

repose-pied avant droit + fixation sièges
Après

Maintenant, on ne rigole plus et on passe aux choses sérieuses :

Au marteau et au burin
Au marteau et au burin
Puis à la disqueuse
Puis à la disqueuse

L’idée étant de supprimer toute trace de rouille, y compris au plus profond du métal.

IMG_20151106_163010-2
découpé

IMG_20151106_150458-2

Et l’autre côté n’est pas en reste :

DSC_0085

IMG_20151106_160904-2

Après avoir magnifiquement découpé et façonné les tôles pour qu’elles s’adaptent parfaitement aux formes des marchepieds, on passe ensuite à l’étape de la soudure (tout en essayant d’empêcher Tikal de prendre feu à plusieurs reprises 😕 ), puis à la longue phase de ponçage des soudures à la disqueuse…

repare-0203

Et puis enfin, comme par magie (une magie qui prend plusieurs jours, par contre…), voilà !

repare-0201

repare-0200

Impeccable !

Laissez un commentaire