HONDURAS – Comment on a survécu au Honduras – 2ème Partie

Classé dans : Honduras | 2

Après nos aventures sportives, on décide de se reposer un peu. De trouver un endroit sympa avec internet et de jolis paysages.

On arrive au Lac Yojoa et on se dirige vers un hostel/camping/restaurant D&D Brewery qui fait également ses propres bières artisanales.

Banco !

On se pose à l’ombre et c’est ainsi que commence notre semaine sur le bord du lac Yojoa.

 

 

Le plus grand lac du Honduras est un paradis pour les oiseaux. On décide de partir un matin en ballade à bord d’une lancha avec un guide ornitho. Pas beaucoup de touristes (oui c’est le Honduras) et une balade relaxante à la clé ! Le lac offre de beaux panoramas et la barque permet de profiter du calme de la nature. On voit un bon nombre d’espèces d’oiseaux et même quelques chauves-souris à l’abri de la lumière.

Après 4 jours sur place, nos amis de Visiterra nous retrouvent lors de leur remontée vers le nord et on décide de passer quelques jours ensemble. C’est pâques et on nous dit que les plages, notre prochaine destination, sont prises d’assaut à cette époque… On se résout à rester 2 jours de plus, à tenter de rattraper notre retard sur le blog (oui peine perdue, on a aujourd’hui un retard monstre !)

On en profite pour faire une petite balade pour profiter d’une vue panoramique sur le lac. Il fait chaud, on transpire à grosse goutes mais les 5 petits kilomètres valent vraiment le déplacement : après avoir traversé les ruelles du village, on entre dans les plantations de bananes et de café. On se faufile puis on grimpe jusqu’au sommet d’une colline qui surplombe le lac. Il ne faut pas trainer car la nuit tombe tôt en ce moment. Les enfants de nos amis sont supers courageux et on arrive avec une magnifique lumière en haut.

Le dernier jour avant notre départ on se rend dans une sorte de biosphère qui fait également cabanas et qui ouvre l’accès à ses chemins pour des balades à l’ombre. Encore une fois on se promène parmi les plantations de café, les bananiers et les orchidées.

Après notre semaine sans bouger le camion, nos pneus nous démangent, et on reprend la route. Petit stop baignade sur le chemin de la mer pour découvrir la cascade Pulhapanzak . Il est possible de joindre un groupe et faire une percée derrière la chute. Un peu cher pour nous, nous décidons de profiter du basin avant de reprendre la route avec Visiterra. La mer nous appelle !

2 Responses

Laissez un commentaire