MEXIQUE – De Mexico Ciudad à Teotihuacán, un voyage à travers le temps

Classé dans : Mexique | 1

Après les papillons de Morelia, nous avons pris la route de la capitale et c’est en fin d’après-midi que nous arrivons à San Juan Teotihuacan où se trouve le camping qui nous permettra de vadrouiller dans la région.

Oui parce que petite précision, Mexico c’est une petite agglomération de quasiment 22 millions d’habitants.

Une broutille.

22 millions d’habitants c’est plus que la population de la Roumanie.

Alors autant vous dire qu’oser tenter de se balader en voiture, ce n’est pas juste une aventure, ça frôle le suicide. La circulation est réglementée chaque jour seuls certains véhicules sont autorisés à circuler et ce selon leur numéro de plaque.

Bref on a décrété que ce serait repos pour Tikal !

Au camping nous retrouvons Visiterra et rencontrons Camille et William de Cap’A, un jeune couple en voyage à travers les Amériques avec le projet d’aller à la rencontre les bâtisseurs et connaître les techniques de construction qui existent à travers le continent. Nous avons doublé leur T4 sur la route (oui oui, on était en descente) avant d’arriver au camping et ils nous y ont retrouvés après qu’ils aient fait un détour dans la banlieue très proche de Mexico, ce qui les a un peu ralenti…

Visiterra prend la direction de Mexico pour quelques jours et nous, nous décidons de commencer par les ruines de Teotihuacán.

Teotihuacán

A seulement une cinquantaine de kilomètres de la capitale, Teotihuacán est une des plus importantes cités de l’Amérique précolombienne. Le site archéologique a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1987 et est principalement connu pour ses grandes pyramides et ses grandes allées. Les monuments ont été construits entre le Ier et le VIIème siècle de notre ère et ont abrité la civilisation Teotihuacán. Cette civilisation a connu son apogée vers 450 et était constitué par plus de 150.000 habitants (énorme pour l’époque). Il s’agit de plusieurs ethnies différentes  et notamment Zapotèque, Mixtèque ou Maya. Après la chute de la ville, les Aztèques ont transformé le site en lieu de pèlerinage.

Nous avons donc parcouru le site sous un doux soleil d’hiver (une trentaine de degrés quand même), voguant sur l’allée des morts, entre la pyramide du soleil et la pyramide de la lune.

Nos copains Camille et William de Cap’A

 

 

Puis retour au camping.

Alors que Camille et William se préparent à prendre la route dès le lendemain, nous, nous préparons notre périple à la capitale.

Ciudad de Mexico

Nous décidons de visiter le centre en faisant l’aller-retour dans la journée. Mais le trajet en bus finalement assez long et pour notre seconde expédition nous décidons de partir une nuit à l’hôtel.

La ville de Mexico est un condensé d’effervescence où l’ancien se mêle au moderne. Pour preuve, un site archéologique, El Templo Mayor, a été trouvé sous l’Eglise de la place principale. Le musée qui le jouxte est magnifique et nous occupons une bonne partie de notre après-midi par cette visite.

 

 

Le musée d’anthropologie

Après un détour par le consulat pour signer nos procurations de vote (oui oui, on n’oublie pas nos devoirs de citoyens, même au bout du monde), on se dirige vers le grand musée d’anthropologie.

Il nous faudrait bien plusieurs jours et les lumières d’un guide pour tirer toutes les informations qu’offrent ces dizaines de salles. Nous parcourons le musée en quelques heures et sommes émerveillés par la quantité et la qualité des pièces présentes. C’est vraiment un lieu incontournable lors d’une visite à Mexico.

Mexico et le Street Art

En arpentant les rues de la capitale, on est étonné de voir combien les murs sont colorés et occupés par l’art urbain. La vieille pierre côtoie donc les façades aux couleurs vives.

Après toutes ces ballades, il nous reste quasiment tout l’après-midi de libre mais les pieds et le dos commencent à nous rappeler que le matériel photo est bien là. C’est donc à ce moment là que l’on prend des décisions étranges.

Vous connaissez ces bus rouges ou roses à 2 étages qui parcourent les grandes villes touristiques pour présenter les principales attractions aux passagers.

Bah voilà, on a craqué et on s’embarque au second étage pour profiter d’une vue en hauteur de la ville…

 

 

 

C’est vers 20h30 que l’on retrouve finalement Tikal.

On mange un morceau avant de filer reposer nos dos endoloris. Demain c’est direction Oaxaca où l’on va retrouver Camille et William.

One Response

Laissez un commentaire