MEXIQUE – YUCATAN 2/3 – A la recherche des flamants roses

Classé dans : Mexique | 0

Alors voilà, on s’est mis en tête de trouver des flamants roses. On a même lu que c’était la bonne période. On se dirige donc vers Celestun, réputée pour accueillir une grande quantité de gros oiseaux roses entre les mois de janvier et avril. Ça tombe bien, on est fin février !

On arrive donc en fin d’après-midi, on retrouve une famille suisse déjà croisée quelques fois auparavant et on s’installe. On repart se balader en ville pour le diner. Après avoir croisé un petit défilé de carnaval, on trouve un resto puis on finit la soirée sur le zocalo. Il y a de l’animation, une petite fête foraine et des marchands ambulants vendent de quoi grignoter.

Le restaurant a laissé l’un de nous deux sur sa faim (suivez mon regard), va donc pour un dessert : et là c’est la découverte culinaire !

Spécialité du coin (pas sûr que ça s’exporte très bien à vrai dire) :

Une sorte de pâte à crêpe moulée façon cornet à glace, chaude, remplie de nutella (jusque là plutôt, tout va bien, ça vous donne même envie derrière votre écran hein !) et agrémentée d’une bonne dose de… gryuère.

Alors oui sur le papier c’est étrange.

En photo ça reste étrange.

En bouche c’est étrange.

Et on ne vous parle pas du goût !

C’est tellement inattendu que l’on ne sait pas si on a aimé ou détesté.

Bref, le lendemain matin, remis de nos découvertes culinaires, on prend le chemin de la lagune. Le propriétaire de l’hôtel sur le parking duquel on a dormi nous conduit même avec sa moto-taxi.

On arrive et après discussion, les guides nous disent que ce n’est pas la bonne période pour les flamants roses, qu’ils sont actuellement vers Progreso et Rio Lagartos et qu’il n’y en a pas énormément en ce moment à Celestun. Etrange, on avait lu des commentaires disant qu’une semaine avant notre arrivée, il y en avait des milliers. Bon, on prend quand même le pari et au pire, on aura fait une chouette balade. On monte dans une lancha et notre guide nous embarque dans la mangrove jusqu’à la lagune. Arrivés à la lagune, on voit une petite trentaine d’individus. C’est déjà ça !

  

Joli couple de flamants roses semblant se dire tant de choses à l’oreille. Lagune de Celestun.
Cormorans et Frégate se partagent les promontoires de la lagune de Celestun.

Mais on reste un peu sur notre faim… Donc dès le lendemain, on décide de prendre la direction de Progreso. On arrive en fin de matinée et on découvre de petites salines. L’eau est certes rosée mais les flamants semblent s’être envolés. Il ne sont absolument pas dans le coin. On a du en croiser 2 au loin.

En voiture Simone, on repart vers Rio Lagartos. On arrive en fin d’après-midi sur un spot de bivouac avec d’un côté la lagune et de l’autre l’océan. Le ciel est rose mais pas les flamants. On toutefois d’autres animaux étranges, échoués sur le dos. On se balade un peu puis on file dormir avec bruit des vagues.

Dès le lendemain matin on embarque dans Tikal et on longe la lagune. Et au bout de quelques kilomètres, on les entend. Les flamants roses en pleine danse ! On s’approche et on admire le spectacle c’est juste magique ! Ils paradent : marchent à toute allure d’un côté, grandissent leur cou, balancent la tête de gauche à droite puis d’un coup s’arrêtent et partent dans l’autre sens. Ils ne sont pas des milliers mais suffisamment pour qu’on ne soit pas déçu du voyage !

 

Sur le chemin du départ, on s’arrête à Las Coloradas. A côté de la lagune des flamants roses, il y a des salines roses (c’est une thématique couleur dans le coin). Et elle sont magnifiques !

Les salines de Las Coloradas, les bien nommées aux couleurs étonnantes.

 

On remonte dans Tikal et on file vers notre dernier épisode sur la Péninsule du Yucatán.

 

 

Laissez un commentaire