ARIZONA : Un coup de Bluff de Monument Valley au Grand Canyon

par | 8 Déc 2016 | Etats-Unis, Sur la route Panaméricaine | 0 commentaires

Bluff, Utah

Nous sommes partis de Moab avec dans l’idée de trouver un camping calme où passer 1 ou 2 nuits. Après avoir pas mal roulé, nous arrivons dans un petit village à quelques kilomètres de Monument Valley.

C’était un coup de poker mais on se sent tout de suite bien à Bluff (faut dire qu’il fait quasiment nuit et que l’on est crevé).

On trouve un camping sur la seule et unique route du village et on s’y installe pour 2 nuits.

Et là c’est probablement la journée la plus productive que l’on ait eu depuis… un bout de temps ! On ne fait rien. Mais alors rien du tout. Et ça fait un bien fou ! De ne pas rouler, de ne pas bouger. Juste de prendre une douche, faire une sieste, lire un bouquin, écrire un article (oui oui, ça nous arrive !) et se faire un resto le soir.

Pause-à-Bluff

Après avoir un peu hésité, on décide de partir le lendemain.

On visite quand même le petit village dans le village, celui version Laura Ingalls.

Village de Bluff avec des vrais chevaux

Village de Bluff chez Laura Ingalls

Village de Bluff – écolière diabolique

Village de Bluff sans chaussures

Village de Bluff old school

Puis on part vers Monument Valley.

Goosenecks State Park

Sur la route, on nous avait conseillé de passer voir GooseNecks et Valley of Gods et on est bien contents d’avoir suivi ces conseils, c’était… bluffant !

Goosenecks sans oies

Valley of the Gods

Seuls sur la route 4×4 de la vallée, paysages annonciateurs de Monument Valley, on en prend plein la vue.

Valley of Gods

Monument Valley Tribal Park

On finit par arriver vers 16h30 à Monument Valley. On achète le billet et on se rend compte que le parc ferme à 17h et que les visites ne peuvent se faire après 16h. Bon… direction le camping dans le parc. Et là, mauvaise surprise. Au-delà de l’amabilité toute relative de celui qui nous reçoit à l’accueil, les prix semblent avoir flambés, puisque c’est 40 dollars pour une place sur le parking la nuit. La vue est certes chouette mais on trouve que ça fait un poil cher… On reprend nos affaires et après quelques photos, on sort du parc.

Sur la route de Monument Valley

On trouve finalement un camping de l’autre côté de la route, dans l’Utah, pour 20 dollars et la vue est également séduisante !

Monument Valley à la lumière du soleil couchant

Camping avec vue

Dès lendemain matin on file vers Monument Valley et on espère pouvoir faire le parcours dans le parc, sachant que l’accès n’est pas autorisé aux campers… Mais on n’est pas dans un camper, non ? (enfin quand ça nous arrange, si).

Aucun souci pour entrer dans le parc. Celui-ci est en fait une boucle en sens unique que l’on parcourt parfois sur un chemin cabossé et souvent avec beaucoup de poussière !

Les paysages sont grandioses et les cow-boys au rendez-vous !

La visite se fait en un peu moins de 2 heures.

Entrée dans Monument Valley

Le début de la route de Monument Valley

Photo d’époque

Tikal se la pête

Monument Valley en perspectives

Monument Valley en panoramique

Monument Valley en reflet

Monument Valley de loin

Stéphane de loin

Stéphane d’encore plus loin

Monument Valley en panoramique 2

On part donc ensuite vers le Grand Canyon. « The » étape obligatoire dans la visite de l’ouest américain.

Grand Canyon National Park

Le parc du Grand Canyon est énorme et on peut y accéder par le nord ou par le sud. Nous allons au sud, plus accessible. On arrive vers 15h et on profite de la joli lumière du soleil couchant.

Malgré tout, l’effet n’est pas tout à fait celui escompté. On pensait avoir les jambes coupées, et manquer d’air devant cette immensité. Mais en réalité on ne se rend pas tout à fait compte de la grandeur du vide sous nos pieds.

Et rétrospectivement, Canyonlands nous a beaucoup plus impressionnés. Peut-être était-ce parce qu’il s’agissait de notre première rencontre avec les canyons ?

Rencontre avec le Grand Canyon

Fenêtre pour personnes souffrant de vertige

Grand Canyon 1

Grand Canyon 2

Grand Canyon 3

Concurrent de Tikal

Grand Canyon en grand

Grand Canyon au lever du jour

Grand Canyon au lever du même jour

Il se fait tard et on trouve un petit spot pour passer la nuit gratuitement. Plutôt pratique, on y accède par le parc (donc pas besoin de faire tout le trajet pour sortir), en roulant sur un petit chemin qui nous amène dans la forêt mitoyenne au Grand Canyon. Or dans les forêts, info utile, il est possible de camper gratuitement, ce qui fait bien notre affaire !

La visite du Grand Canyon peut se faire en partie avec les véhicules privés mais pour le reste il faut utiliser les navettes proposées par les autorités. Le lendemain on s’embarque donc jusqu’à l’avant dernière station avant le terminus ouest du parc et on fait le chemin retour à pied. Une petite trotte quand même, avec quelques 12 kilomètres sur le bord du Canyon. On ne croise quasiment personne et le chemin varie entre route pour les vélos et chemins entre les arbres, au bord du vide !

Grand écureuil au Grand Canyon

Grand Canyon en panoramique

Rencontre au Grand Canyon – de dos

Oiseau Schtroumpf au Grand Canyon – de profil

Oiseau Schtroumpf au Grand Canyon – de dos

Rencontre au Grand Canyon – de profil

Grand écureuil au Grand Canyon – de profil

Grand écureuil au Grand Canyon – de trois quarts

Dernière vue sur le Grand Canyon

Après cette petite ballade, on se dit que l’on a fait le tour de Grand Canyon est que l’on peut filer vers de nouvelles aventures.

Direction Page et demain Antelope Canyon !

Direction Page

Share This