NOUVEAU MEXIQUE – Le désert blanc de White Sands

par | 7 Déc 2017 | Etats-Unis, Trek & Randonnée | 0 commentaires

White Sands. Cet OVNI dans le sud des Etats-Unis. Un immense désert de sable blanc entouré de montagnes. Nous ne pouvions pas manquer ces paysages. Ces dunes et ces petites touches de vert qui parsèment le sable.

Beaucoup moins visité que ses voisins de l’Utah, le parc de White Sands est situé au Nouveau-Mexique dans le sud-ouest des Etats-Unis, près de la ville d’Alamogordo et couvre une superficie de 715 km².

Il s’agit en réalité d’un désert de gypse blanc entouré de montagnes. Ces reliefs sont d’ailleurs assez présents lorsqu’on arrive de l’est puisqu’on on traverse alors des paysages très verts et arborés, qui ressemblent au Jura et derrières lesquels on ne soupçonne pas l’existence d’un désert… Celui-ci se profile au loin, lorsqu’on entame la descente des montagnes vers le bassin de Tularosa, à 1.200 mètres.

La région se situe dans le prolongement du désert du Chihuahua, grand désert Mexicain qui couvre également une bonne partie de la région sud des Etats-Unis.

White Sands n’est pas un Parc National mais bien un Monument National. Quelle différence ? En réalité 2 principales : le statut de Monument National peut être donné par le président sans avoir besoin d’un vote du congrés et bien qu’il s’agisse d’une zone protégée, comme les parcs nationaux, la faune et la flore qui s’y trouvent bénéficient d’une protection moindre par rapport à celles accordée aux parcs.

La région est également connu pour les terrains militaires dans lesquel se situe en réalité le parc (sur la carte ci-dessus, toute la zone grisée indique le territoire militaire, oui, c’est très grand !). Pendant la seconde guerre mondiale, White Sands était un des lieux où se déroulaient les essais de la bombe atomique… Aujourd’hui encore des essais militaires ont lieu de temps à autres et la route d’accès au parc tout comme le parc d’ailleurs, peuvent être ponctuellement fermés (se renseigner concernant le planning, histoire de ne pas avoir une mauvaise surprise en arrivant…).

L’accès au parc se fait par la route 70, le visitor center étant à quelques mètres de la route principale.

Nous arrivons en fin de journée, le ciel est menaçant mais le coucher de soleil peut être encore plus intense avec ces nuages. Nous faisons une rapide halte au visitor center puis entrons dans le parc. Le parc ferme ses portes à 21h, après le coucher du soleil….

Une route à travers les dunes

Après les barrières d’entrées, nous accédons au parc par une route unique de 13 kilomètres. Plusieurs parkings se succèdent sur le côté et après nous être garés, nous coupons directement à travers dunes. Il n’y a pas de sentiers, il est possible de faire ses propres marques dans le sables (en gardant un oeil sur la directon de laquelle on vient, on peut se perdre vite dans ces dunes…).

Nous avançons dans ce paysage lunaire. On découvre les quelques végétaux qui réussissent à s’adapter à ce milieu si arides et finalement, après avoir marché quelques minutes, nous nous asseyons et profitons de ce ciel tumultueux. Une légère brise se lève et offre une température presque douce en cette fin de journée de juillet.

Alkali Flat Trail

Alkali Flat Trail est le plus difficile des parcours proposés au parc. Il s’agit d’une boucle de 8km qui s’enfonce dans les dunes blanches de White Sands.

Nous sommes arrivés à 10h. Et autant vous dire que 10h fin juillet, c’est déjà bien trop tard !

Il faisait une chaleur monstrueuse alors que le ciel était partiellement couvert.

Armés de nos gourdes et de nos lunettes de soleils, nous entamons la balade. Il faut suivre les signalisation rouge (histoire d’éviter de se perdre, par 40 degrés, ça serait dommage !). Et rapidement nous nous rendons compte que « Flat » c’est juste un nom pour rire ! Oui parce qu’en réalité ça ne l’est pas vraiement « plat » ! Le dénivelé global de la randonnée est ridicule je pense que les montées et descentes additionnées donnent un autre résultat… la boucle passe donc sur les dunes. Qu’il faut monter et descendre. Dans le sable. Autant vous dire que ça donne un peu chaud !

Mais heureusement le soleil est finalement venu nous réchauffer un peu… au cas où on frolait l’hypodermie.

Bref, vous l’aurez compris, nous sommes partis trop tard. Après 2km, le soleil nous tapait littéralement sur le crâne et notre eau était déjà bue à moitié… Nous avons décidé d’être raisonnables et de rebrousser chemin.

Alors petit conseil si vous voulez faire cette balade : commencez vers 8h !

Alkali Flat Trail

Distance (boucle)

km
Durée (aller)

minutes
Dénivelé

mètres

 PRATIQUE 

Quand y aller ?

Les mois d’octobre à avril semblent constituer la meilleure période pour visiter le parc, notamment parce que les températures sont plus clémentes…

Quel coût ?

Entrée du parc : 5 dollars par personne.

Pass annuel (America the Beautiful) valable 1 an, il permet d’accéder à tous les parcs nationaux, monuments nationaux pour 80 dollars (valable pour un véhicule avec 4 passagers et autant vous dire qu’il est vite rentabilisé !)

Où dormir ?

Camping

Dans le parc il est possible partir camper sous les étoiles et sur les dunes après avoir acheté un « backcountry permit » pour 3$ par personne.

Bivouacs sauvages

Notre petite astuce pour les petits budgets, le bivouac sauvage. Sur la route menant au parc il est possible de bivouaquer à côté du Holloman Lake gratuitement : on profite d’une jolie vue sur le lac en étant quand même assez éloigné de la route.

Petit HIC, lorsque nous y étions, à la tombée de la nuit, une forte odeur de vase a commencé à se dégager du lac… (pas glop glop)

Alamogordo 

La ville d’Alamorgordo propose de nombreux logement à des prix très variables. Vous y trouverez forcément votre bonheur !

Conseils

EAU : de l’eau, de l’eau et de l’eau. Autant vous dire qu’avant de partir en randonnée, il faut au minimum partir avec 1 litre d’eau chacun. De l’eau est disponible au Visitor Center où vous pouvez facilement vous ravitailler gratuitement avant vos balades.

SOLEIL : le soleil est très calin dans cette région pendant l’été et on a vite fait d’en emporter quelques souvenirs douleureux : chapeau, T-shirt et crème solaire sont bien évidemment de rigueur…

Liens Utiles

Pour avoir toutes les informations mises à jour, le site officiel du parc est très bien fait et permet de télécharger à l’avance les cartes du parc.

https://www.nps.gov/whsa/index.htm

N’hésitez pas à enregistrer cet article sur Pinterest :

Plus de photos de White Sands

Share This