PORTRAIT INSPIRANT #1 : Construire sa Tiny House – Salomé & Kevin

par | 5 Août 2018 | Inspiration - Portraits |

Voici le premier de nos portraits inspirants de personnes inspirées.

10 questions à des personnes qui portent des projets innovants et qui, à nos yeux, méritent d’être partagés !

On commence par un couple que l’on admire depuis un bout de temps ! Ils nous ont motivés pour l’aménagement de Tikal avec leurs supers conseils sur Poimobile et les voilà lancés dans un nouveau projet…

Salomé et Kevin, aka Comme un Pingouin dans le Désert, ont entamé la construction d’une tiny house écologique ou MOB (Maison en Ossature Bois) auto-suffisante. Rien que ça !

Un rêve pour beaucoup, eux ont sauté le pas et nous montrent que « quand on veut, on peut ! » Il faut juste se lancer.

Projet de tiny house de Salomé et Kevin.

Mais une « Tiny House », qu’est-ce-que c’est ?

Littéralement « petite maison », le développement des tiny houses est un mouvement qui prône une volonté de vivre plus simplement, dans des habitations de plus petite taille, avec juste l’essentiel.

La MOB est une maison en ossature bois, c’est à dire que toute la structure porteuse est réalisée en bois.

Vivre dans ce type de maison, c’est souvent un désir d’allier acte social et retour à la nature. L’écologie, l’auto-suffisance ou la permaculture, sont autant de termes qui sont liés au développement de ces tiny houses.

Et forcément, nous, on adore !

1. Bonjour à tous les 2, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Salut ! Nous c’est Salomé et Kevin, 25 et 27 ans, curieux, bricoleurs et un brins aventuriers, avec l’envie d’une vie moins dingue et plus proche de la nature.

Après avoir aménagé notre van (www.poimobile.fr), on a décidé d’autoconstruire notre maison de A à Z, en ossature bois. L’aventure a commencé il y a un peu plus d’un an et nous partageons tout ça sur les réseaux sociaux et notre chaîne YouTube ( à découvrir par ici ) pour aider d’autres bricoleurs à se lancer.

Comme on se sent parfois un peu en décalage dans nos projets par rapport à ce que les gens attendent de nous, et qu’on se lance dans un projet où on doit TOUT apprendre, on se sent un peu « comme un Pingouin dans le désert ».

2. Comment vous est venue l’idée de la Tiny House ?

Ça fait longtemps que Kevin rêve de construire sa maison de ses propres mains. Après avoir testé le travail d’équipe sur le van, on a décidé de se lancer. On voulait construire en ossature bois et comme nous avons un petit budget et que nous ne voulions pas faire de prêts ( pour lire l’article c’est par ICI ).

On a pensé la maison pour qu’elle s’adapte à nos besoins et notre budget. Ca nous a limité en m² et lors des premiers dessins et des premières recherches d’agencement, on s’est vite rendu compte que ça ressemblait beaucoup à une TinyHouse, sauf que la notre n’est pas sur remorque et qu’elle est un peu plus grande.

3. Pourquoi une Tiny House et non pas une maison ?

Les étapes traditionnelles pour acheter ou construire une maison, c’est de monter un projet, aller à la banque pour qu’elle nous prête de l’argent, construire et ensuite travailler toute sa vie pour rembourser le prêt de notre habitation.

Comme on n’est pas trop du genre à dépenser l’argent qu’on n’a pas et qu’on n’a pas du tout envie d’accepter n’importe quel boulot parce qu’on est coincé avec notre prêt, on a décidé d’éliminer cette option et de tout faire avec nos économies. Forcément la taille de la maison joue énormément sur le budget, donc on construit une petite maison ! Mais tout ce qui est petit est mignon.

Construction des fondations

4. Quelle différence y a-t-il entre l’aménagement d’un van (comme celui que vous avez) et d’une Tiny House ?

Notre van fait 6m² alors que notre tiny en fait 32m². Du coup on a beaucoup moins de contraintes de place quand on passe de 6 à 32m²!

Par contre les contraintes techniques ne sont pas les mêmes, les normes non plus, il faut tout ré-étudier.

Quand on achète un van, le « gros oeuvre » est déjà fait, on a une carcasse étanche et il n’y a plus qu’à l’aménager (c’est déjà du boulot). Alors que la tiny, on part d’un champ vide et il faut TOUT construire. C’est beaucoup plus challengeant et il faut aussi beaucoup plus de temps avant d’arriver à un résultat…

Il y a aussi beaucoup plus de calculs au niveau de la structure, des charges de vents, etc, qu’on ne retrouve pas dans un van. Tant que le poids maximum n’est pas atteint, on est tranquille avec l’aménagement du van.

Construction de l’ossature bois

5. Aviez-vous des compétences particulières en menuiserie, électricité… ou avez-vous appris pour ce projet ?

Au début de ce projet, on n’avait aucune compétence particulière dans le bâtiment, menuiserie, etc. On avait fait un peu d’électricité lors de l’aménagement du van, mais rien de très extravagant. Maintenant, après un an de travaux, on est des vrais généralistes des maisons en ossature bois ! On a énormément appris dans les livres ( conseils de lecture à retrouver sur l’article ICI ) et grâce aux expériences des autoconstructeurs qui partagent leurs aventures sur le net, les forums, etc. C’est aussi dans l’espoir de transmettre notre savoir faire acquis que l’on fait des vidéos sur notre chaîne YouTube.

6. Quelles sont les principales difficultés que vous avez-rencontrées dans la mise en place de votre projet (en amont de la maison) ? Puis dans la construction de votre Tiny House ?

Assez peu de difficultés en amont du projet.

Les calculs de charge et la préparation du permis de construire (parce que nous ne construisons pas sur remorque) sont des étapes longues et fastidieuses, mais avec la super motivation du début de projet, ça se fait facilement.

Le choix des matériaux a été un peu compliqué dans le sens où nous voulions des matériaux écologiques et sains, mais que notre budget nous limitait. On a réussi à trouver de bons compromis pour arriver à quelque chose de cohérent.

Pendant la construction par contre, on a eu des dizaines et des dizaines de questionnements et de choix à faire. C’est surtout des petits détails qu’on ne peut pas étudier à l’avance et on se retrouve tout bête devant le problème, sauf qu’en construction, des petits détails peuvent avoir de lourdes conséquences.  C’est quand même une source de stress de construire une maison saine et pérenne dans laquelle on veut vivre toute notre vie !

Notre toiture avec un faîtage à 6,50m de haut nous a donné pas mal de fil à retordre puisqu’on n’aime pas du tout la hauteur ni l’un ni l’autre, mais on a réussi à se surpasser pour y arriver.

7. A côté de votre Tiny House, il y a un potager, un bac de compost… En réalité c’est tout un mode de vie et une philosophie qui sont mis en avant, pouvez-vous nous en dire plus ?

La petite maison en bois c’est juste le début de l’aventure effectivement. Notre but à long terme est d’être autosuffisants en alimentation et en énergie.

Pour ça, on met en place un potager en permaculture en parallèle de la construction de la maison, nous récupérons l’eau de pluie de notre toiture et nous allons installer un système de filtre lorsque nous attaquerons la plomberie.

Au fur et à mesure du temps, quand nos finances nous le permettront, nous installerons des panneaux solaires, nous construirons une serre, une cave pour conserver notre production, etc. Un long chemin nous attend, mais on a des projets bricolages plein la tête pour être le plus autonome possible : machine à laver vélo, four solaire, séchoir solaire…

Et puis on se dit qu’on n’a rien à perdre, au pire, si on n’arrive pas à être autosuffisants en nourriture, on pourra toujours retourner faire nos courses comme la plupart des gens…

NB : Si la permaculture vous intéresse, on vous invite à aller découvrir cet article sur le site de Salomé et Kevin : Permaculture : Base Documentaire.

8. Quels sont vos projets futurs ?

Vaste question ! En voici quelques uns :

  • construire une serre
  • construire un poulailler
  • construire une yourte d’amis
  • construire une cabane à télescope pour observer les étoiles
  • construire un canoë et descendre la Loire de sa source jusqu’à l’océan

Voilà, voilà ! Il ne nous manque plus que le temps pour les réaliser !

9.       Des conseils pour des personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure de la Tiny House ?

Se lancer ! Il ne faut pas se laisser impressionner parce qu’on n’y connaît rien au départ. Il faut se documenter, beaucoup, se documenter encore, et résoudre les problèmes au fur et à mesure (même avec un projet bien préparé, il y aura toujours des problèmes alors mieux vaut apprendre à les résoudre ^^).

Et un autre conseil c’est de faire des chantiers participatifs, aller à la rencontre d’autoconstructeurs et leur filer un coup de main, ça peut permettre de se mettre dans l’ambiance chantier et de bénéficier de l’expérience de ceux qui sont passés par là avant nous.

10.   Où peut-on vous suivre et en apprendre plus sur tous vos projets ?

Pour rejoindre les Pingouins c’est par ici :

Si comme nous, Salomé et Kevin vous inspirent, n’hésitez pas à aller rejoindre leur superbe aventure !

N’hésitez pas à enregistrer cet article sur Pinterest :

Share This