FRANCE – Un long week-end au lac du Der

par | 6 Mai 2018 | France, Sur les routes ailleurs | 0 commentaires

ébut avril, nous sommes allés nous plonger dans un petit cocon de nature à moins de 3 heures de Paris : le Lac du Der ou Lac du Der-Chantecoq.

Cet espace naturel est particulièrement connu pour être une étape pour beaucoup d’oiseaux en migration et notamment les grues. En effet, le lac est situé sur un des axes majeurs de la migration des oiseaux mais il constitue également un lieu de reproduction ou d’hivernage.


Mouton de Giffaumont-Champaubert

C’est donc un endroit que Stéphane connaissait déjà (avec sa passion pour les oiseaux) mais que pour ma part j’ai découvert. Et quelle jolie surprise !

Avant d’entrer dans le vif des activités sur place, le lac du Der mérite d’être raconté. Alors commençons par le commencement : un peu d’histoire.

Le Lac du Der – Un lac paisible à l’histoire tumultueuse

Le lac du Der-Chantecoq est en réalité un lac artificiel. Un réservoir créé pour protéger Paris des inondations en régulant le débit de la Marne et de la Seine. Connu plutôt sous le nom de Lac du Der, en raison du pays du Der, région dans laquelle il est implanté, la seconde partie de son nom « Chantecoq » est un hommage à l’un des villages qui fut détruit lors de sa création dans les années 60.

En effet, ce lac se trouve sur l’emplacement de plusieurs forêts mais aussi de 3 villages : Chantecoq donc, Champaubert-aux-Bois et Nuisement-aux-Bois qui ont tous les 3 été engloutis par les eaux. On imagine bien que ce n’est donc pas sans une certaine résistance et quelques vives protestations que ce site naturel a vu le jour.

Toujours est-il que le Lac du Der est aujourd’hui le plus grand lac artificiel de France.

Le lieu fut choisi notamment en raison de la terre qui permettait la création d’un tel réservoir d’eau puisque le sol était marécageux.

Le Lac du Der est aujourd’hui un joli espace naturel dans lequel il est possible de faire une multitude d’activités !

Lac du Der et cygne

Que faire au Lac du Der

Le lac du Der offre une multitude d’activités variées mêlant sorties nature, culturelles et sportives.

Nous arrivons au lac du Der un samedi midi et après notre installation à l’hôtel du Cheval Blanc on file découvrir la gastronomie locale à la Grange aux Abeilles, avant de nous diriger vers notre sortie ornitho.

Diane à Giffaumont

Et voici notre menu en images…

La Grange aux abeilles - Giffaumont-Champaubert

 

La Grange aux abeilles - Giffaumont-Champaubert

Une sortie ornithologique

On vous l’a dit plus haut, le Lac du Der est un super spot pour observer les oiseaux. De nombreuses espèces se croisent par ici à différentes périodes de l’année. Le lieu est d’ailleurs principalement connu pour accueillir les grues lors de leur hivernage. Quelques 20.000 grues cendrées s’installent d’octobre à mars dans la région, avant de remonter vers le nord mais ce sont plus de 200.000 copines à elles qui passent là pour se diriger plus au sud.

A 15h, nous avons rendez-vous avec Antoine Cubaixo, notre guide ornithologique, pour une balade sur différents spots réputés pour l’observation des oiseaux.

Pas de grues au sol pour nous (puisque nous arrivons un peu tard dans la saison pour les observer) mais nous ne les verrons au loin, en vol dans le ciel. Leurs grandes ailes déployées, ça reste un magnifique spectacle.

Antoine nous parle des espèces présentes dans le coin, des chants d’oiseaux et des risques engendrés pas notre mode de vie sur ces petites bêtes bien fragiles.

On observe entre autres : courlis, canards souchet et sarcelles, fuligules, hérons, milans, aigrettes, grèbes castagneux et huppés

Foulque sur le Lac du Der

Observatoire - Etang des Landres

Observatoire - Etang des Landres

Milan noir - Etang des Landres

Lac du Der

Grenouille - Etang des Landres

Vol de grues cendrées sur le Lac du Der

Courlis cendrés - Etang des Landres

Etang des Landres

Lac du Der

Ces deux heures passent à toute vitesse.

On reprend la voiture et on décide de se balader un peu plus loin, profiter du soleil couchant et des dernières lueurs du jours.

Alors que nous marchons sur un petit sentier, nous apercevons une boule de poils au loin. Un chat probablement. En s’approchant, on constate que ce n’est pas n’importe quel chat… On se retrouve à quelques dizaines de mètres d’un magnifique chat sauvage. Caché dans les herbes hautes, il ne semble pas tellement perturbé par notre présence.

La journée se finit magnifiquement bien avec cette belle rencontre.

 

Chat sauvage au Lac du Der

Chat sauvage au Lac du Der

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est temps de rentrer et de profiter d’un peu de repos avant le diner.

Ce soir c’est diner gastronomique au restaurant de l’hôtel. Et autant vous dire que c’est un régal pour les papilles et les yeux. A tel point que l’on n’a oublié de faire des photos… Il faudra aller voir sur place pour vérifier par vous-même !

Après une bonne nuit de sommeil pour l’un de nous deux (l’autre ayant résolument un peu trop mangé…), nous partons pour notre journée sport et culture.

Le tour du lac à vélo

Au programme : le tour du lac à vélo avec un stop pour visiter le village musée du lac du Der.

A 10h nous nous rendons donc chez Liberty Lake, à quelques pas de l’hôtel. Le propriétaire est adorable, il nous donne quelques conseils, une carte puis nos vélos pour la journée. Oui enfin, pas de vélo électrique au programme (bien qu’ils soient disponibles, on les a vus !), on prend nos casques et nos jambes et c’est parti !

Tour du Lac du Der en vélo

Quelques 40 kilomètres pour faire le tour du lac. Mais ce n’est pas réellement difficile (si on n’a pas le vent de face) car la route est plate et le paysage vraiment agréable. On alterne entre les digues sur le bord du lac et la forêt. Après 20 petits kilomètres, il est temps de faire une pause et de visiter le village musée du Der.

Le village musée du Der

Le village musée du Der est situé à Sainte-Marie du Lac-Nuisement et est en réalité bien plus qu’un musée : c’est une plongée dans le patrimoine de la région. On y découvre l’histoire de la création du lac, une vidéo explicative et on dégourdit nos jambes avec une balade dans un jardin où l’on cultive les bonnes idées.

On y découvre de nombreux arbres à insectes, des aménagements pour la nidification des hirondelles, un potager, des jardins à thèmes et les animations y sont très ludiques et vraiment intéressantes.

 

Village Musée du Der

 

Village Musée du Der

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le musée quant à lui propose une présentation des habitations typiques de la région, les modalités de constructions des maisons à pans de bois et les différents métiers qui étaient exercés dans la région. On y trouve aussi un très chouette village miniature ainsi que l’église Saint Jean-Baptiste de Nuisement aux bois (à taille réelle elle) qui a été déplacée à cet endroit juste avant la création du lac.

Bref si vous avez des enfants (ou pas d’ailleurs), c’est la visite à ne pas louper (grands enfants que nous sommes on a adoré) et on peut facilement y passer toute une après-midi sans s’ennuyer. Petit plus : les explications données par le personnel du musée sont vivantes et très instructives.

Pour profiter pleinement du jardin, on conseille toutefois d’y aller vers la fin du printemps, lorsqu’il y a des plantes et des insectes.

Village Musée du Der

Village Musée du Der

Village Musée du Der

Village Musée du Der

Une fois notre aparté culturel terminé, petite pause casse-croute à la Bergerie du Lac qui est à deux pas du musée.

Puis on reprend la route pour terminer la boucle autour du lac.

C’est vers 17h que nous arrivons finalement au point de départ (qui s’avère être l’arrivée puisque c’est une boucle). La balade n’aura même pas été interrompue par la pluie et c’est sous le soleil que l’on rend les vélos. (même pas sur les rotules, on est devenus de grands sportifs).

La route des églises à pans de bois

Le lendemain, c’est le jour de notre retour en région parisienne, mais comme la route ne nous prendra que 3 petites heures, on peut facilement profiter d’une grande partie de la journée pour visiter la région.

On hésite entre la randonnée et la route des églises à pans de bois, mais on opte finalement pour cette dernière, histoire de découvrir un peu plus le coin.

La route des églises à pans de bois est très bien indiquée sur le plan fourni par l’office de tourisme. On traverse plusieurs villages et on découvre des bâtiments à chaque fois différents mais tous typiques de la région Champagne Ardenne.

La région du Lac du Der est une région de bocage mais aussi de forêt et c’est la combinaison de ces deux éléments qui a mené les habitants, entre le XVè et le XVIIIème siècle, à construire les bâtiments en bois et torchis (mélange de terre argileuse et de paille généralement). Cette route nous permet donc de découvrir diverses structures que ce soit les églises et leurs vitraux ou encore certaines habitations qui ont conservés leurs pans de bois.

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der
Tour des églises à pans de bois - Lac du Der
Tour des églises à pans de bois - Lac du Der  Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

Maison à pans de bois - Lac du Der

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

Tour des églises à pans de bois - Lac du Der

C’est avec cette escapade architecturale que se finit notre virée au lac du Der, temps pour nous de reprendre la direction de la grande ville.

Sachez qu’il y a également une multitude d’autres activités que nous n’avons pas eu le temps d’expérimenter : navigation sur le lac, petit train sur la digue, pêche, ULM, planche à voile, canoé… bref de quoi s’occuper un peu !

Lac du Der

Eglise de Champaubert

 


Comment aller au lac du Der ?

A moins de 3 heures de Paris, c’est un espace naturel facilement accessible par les grandes routes.

Grands axes :

  • En provenance de l’Ouest: A4 et A5 et la RN4
  • En provenance du Nord: A26 et la RN 44
  • En provenance de l’Est: A4 et la RN4
  • En provenance du Sud: A31 puis A5

Distances :

  • Paris à 200 km par la RN4 ou les autoroutes A5 ou A4
  • Nancy à 130 km par la RN4
  • Bruxelles à 300 km par l’A26

Où dormir ?

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas dormi en van au lac du Der (un peu de luxe ne fait pas de mal de temps en temps). Toutefois il y a pas mal de camping plus ou moins sauvages pour passer la nuit.

Nous avons dormi à l’hôtel du Cheval Blanc pendant 2 nuits et avons profité du petit déj (on vous a dit grand luxe). Les nuits sont à 75 euros par chambre basique et 10 euros le petit déj par personne. C’était calme et propre, parfait pour un week-end et petit plus : le resto dont on vous parle plus bas.

Alternative : On vous l’a dit, si vous ne souhaitez pas dormir à l’hôtel, vous pouvez toujours vous tourner vers les campings. Mais il y a une autre possibilité qui nous plairait bien d’ailleurs pour une prochaine escapade : le logement insolite. Il est ainsi possible de passer la nuit dans une roulotte ou une cabane dans les arbres, histoire de renouer avec son âme d’enfant !

 


Où manger ?

La Grange aux Abeilles : menus de 23 à 39 euros. C’est un incontournable de la région. On en prend plein les papilles et les yeux. Le cadre est cosy et les assiettes bien remplies.

Le Cheval Blanc : menu de 26 euros à 56 euros. Le meilleur restaurant où l’on ait mangé durant notre escapade. Des plats raffinés et copieux. Bref, de quoi sortir ravis du diner !

La Bergerie du lac : Pizzas, Galettes, bières artisanales et plein de bons desserts, un endroit parfait pour faire une pause à peu de frais dans le coin.

La Pirogue bleue : restaurant proche de la station nautique de Giffaumont, c’est le lieu où l’on peut manger salades et hamburgers, à deux pas de l’office de tourisme.

Le Croc o Der : A côté de la pirogue bleue, on y trouve globalement les mêmes propositions avec un choix de pizza additionnel.

 


Quand aller au Lac du Der ?

Évidemment c’est plus agréable s’il y a du soleil (ou s’il fait chaud histoire de pouvoir profiter des plages tout autour du lac pour se baigner) puisqu’une grande partie des activités se fait en extérieur. Toutefois, début avril lorsque nous y étions, nous avons eu quelques passages nuageux qui ne nous ont pas empêchés de profiter des lieux avec l’avantage d’être tout seuls…

 


N’hésitez pas à enregistrer cet article sur Pinterest :
Un week-end au Lac du Der
Nous avons réalisé ce super week-end en partenariat avec l’office de tourisme du Lac du Der.
Nous remercions vivement Noémie qui a su être à notre écoute et préparer un magnifique programme de découverte.
Share This