Hautes Alpes : un long week-end autour du lac de Serre-Ponçon

par | 16 Juil 2020 | France, Trek & Randonnée | 0 commentaires

Date de dernière mise à jour : le 23 juillet 2020

Début juillet nous sommes partis dans les Hautes-Alpes, au lac de Serre-Ponçon. Au programme, sports nautiques, randonnées et découverte de l’histoire et du patrimoine du site. Autant vous dire que l’on a été terriblement séduits par la région !

Nous qui aimons la montagne, ce fut l’occasion, sous une température estivale, d’y ajouter une touche d’activités sur l’eau pas déplaisante…

On vous embarque ?

Serre-Ponçon Pratique

Office de Tourisme : Serre-Ponçon OT

Comment aller à Serre-Ponçon ?

En train : Des lignes directes existent entre Paris et Briançon ou Marseille et Briançon. De plus il est toujours possible de prendre le TGV jusqu’à Grenoble, Valence ou Aix en Provence avant de monter dans un TER jusqu’à Chorges ou Embrun.

En voiture :  depuis Grenoble, Lyon ou Paris, il est possible de suivre la RN 85 (route Napoléon, qui n’est pas la plus moche des routes…) ou la RN 75 puis à Gap la RN 94 vers Briançon.

Depuis le sud (Marseille ou Montpellier), il est possible de venir via l’autoroute A51 puis prendre la D 942 et la RN 94 vers Briançon.

En bus : des navettes sont disponibles depuis Grenoble ou via le réseau Zou !

Quand aller au lac de Serre-Ponçon ?

L’été est sans conteste la meilleure période pour visiter le lac et surtout profiter des activités nautiques. Le lac est à son plus haut niveau et la lumière estivale lui donne des airs d’eau des caraïbes.

La région reste toutefois propice aux activités hivernales puisque des stations de ski entourent le lac : les Orres ou Réallon par exemple.

Combien de temps pour visiter Serre-Ponçon et sa région ?

En réalité tout dépend de ses envies et puis aussi du temps que l’on a disposition ! Il est possible de profiter et découvrir le coin en faisant de nombreuses activités en 4 jours voire une semaine autour du lac, comme ce fut notre cas. Mais il y a évidemment de quoi occuper facilement 2 semaines en alternant farniente sur le bord du lac et activités plus physiques.

Que faire à Serre-Ponçon ?

Les activités ne manquent pas ! Visite des villages et artisans, ski nautique, wakeboard, planche à voile, vélo, VTT, randonnée ou tout simplement farniente

Quoi emporter à Serre-Ponçon ?

Puisqu’on peut y faire de nombreuses activités, maillot de bain et crème solaire côtoient les chaussures de randonnée et la doudoune (oui même en été il fait froid à 2400 mètres la nuit si on part bivouaquer !)

Serre-Ponçon-Chapelle Saint Michel

Jour 1 : La route et découverte de la station des Orres

Nous partons d’Ardèche en fin de matinée. Direction les Alpes. Les quelques 220 kilomètres sont vite engloutis sous un joli soleil d’été. Après les champs de lavandes de la Drôme, le paysage se dessine plus vallonné. Nous dépassons Gap et il n’y a plus de doute, ce sont bien les grands pics des Alpes qui nous attendent. Bon, et aussi quelques nuages qui s’accrochent autour de lac. L’orage n’est probablement pas loin mais nous faisons le pari que l’on aura un super coucher de soleil

Pour notre première nuit, nous logeons dans un super site au-dessus du lac de Serre-Ponçon, à 1800 mètres, dans la station des Orres.

La station des Orres accueille des activités de neige l’hiver mais offre aussi un joli terrain de jeu l’été avec un bikepark qui a l’air plutôt chouette ! Et puis il y a évidemment plein de randonnées à faire aussi dans le coin. Pas de telles activités pour nous, car nous arrivons en fin d’aprèm, le moment de rejoindre directement notre logement : l’Alpin D’Hôme.

Récit de notre expérience à l’Alpin D’Hôme

Cet hôtel atypique est constitué de bulles nichées entre les arbres. Nous garons la voiture sur le parking et continuons pour quelques mètres à pied. Nous découvrons alors un petit cocon de douceur alors que la pluie commence juste à tomber. Une bulle tout en rondeurs, lumineuse, à la déco minimaliste et à l’atmosphère chaleureuse. OK, on va être pas mal ici.

Bon et puis une superbe planche nous attend pour le diner. Bref, de quoi chiller devant la petite bruine qui se dissipe doucement. Finalement, le soleil refait son apparition (oui on avait parié) et offre un chouette spectacle pour cette belle fin de journée. La planche de produits locaux tombe à merveille !

Les bulles d’Alpin D’Hôme.

Serre-Poncon-Alpin Dhome

Le plateau de produits locaux…

Serre-Ponçon-Chapelle Saint Michel

Info pratiques | Alpin D’Hôme

Nous avons logé dans la version dôme de luxe mais il existe également d’autres variantes : cosy ou family à partir de 299 euros (349 euros pour la version luxe avec la baignoire balnéo). C’est un petit budget mais on avoue que le cadre laisse rêveur et l’ambiance cosy à souhait !

Site web : Alpin d’Hôme

Jour 2 : Wake surf et petite randonnée

Au petit matin, c’est la lumière du jour qui vient nous réveiller et nous donner l’impression d’avoir dormi dans les arbres. Le ciel est tout bleu et c’est sur la terrasse que l’on prend notre petit déj en prévision d’une journée riche en émotions.

Il est déjà l’heure de partir et redescendre près du lac. On referme la porte de ce petit cocon et on part rejoindre la voiture, armés de nos pique-niques pour le midi.

Point histoire | Le lac de Serre-Ponçon est un lac artificiel qui a été créé par la construction d’un barrage EDF. Les objectifs de ce barrage sont multiples à l’origine :

  • réguler la Durance dont les crues causaient parfois des dommages en contre-bas,
  • permettre la production d’électricité et
  • offrir une source d’irrigation pour la vallée.

Aujourd’hui le lac est devenu un bel espace pour de nombreuses activités outdoor : canoë, paddle, wake, planche à voile, randonnée, VTT, balades… 

Découverte du wake surf sur le lac

Après la montagne et la station de ski, nous descendons sur l’eau et échangeons la twingo contre un bien joli bateau. La team de Sud Escapades nous attend pour nous initier au wake surf. Nous connaissons chacun un peu les sensations de glisse sur l’eau, ayant des notions de ski nautique et wakeboard. Mais le wake surf sera une découverte pour nous deux !

Récit de notre initiation au wake surf

Mais qu’est-ce que le wake surf ? Il s’agit de surfer la vague créée par un bateau sur une planche d’environ 1,10m (qui à la forme d’une planche de surf). Le plus difficile : sortir de l’eau en étant tiré par le bateau et en n’ayant pas les pied attachés à la planche.

La team nous donne plein de bons conseils et je (Dana) me jette à l’eau. La chance de la débutante, je réussis à me lever du premier coup ! Je retrouve les sensations à la fois du wake board et du snowboard… avant de faire une belle cascade ! Au bout d’une trentaine de minutes entre jolies chutes et quelques réussites, je laisse le palonnier à Stéph. Il prend ses marques petit à petit et arrive à se lever !

Au bout de 30 minutes il est également crevé, l’heure de rentrer sur la terre ferme. Ce fut une bien chouette expérience et une jolie découverte grâce à la pédagogie et l’enthousiasme de la team d’instructeurs.

Info pratiques | Sud Escapades

Sud Escapades comprend une école de wake surf et propose à ce titre des stages ou des sessions individuelles. Il faut compter 40 euros les 15 minutes pour un adulte et si l’envie vous prend d’en faire de manière plus intensive sur 3 jours, il est possible de faire un stage.

Le site propose également d’autres activités comme la location de bateau, les sorties apéro sur le lac ou encore les balades en kayak ou pedalo.

Site internet : Sud Escapades

Randonnée jusqu’à la cascade de la Pisse

Récit de la randonnée jusqu’à la cascade de la Pisse

Nous reprenons la petite twingo pour rejoindre le début de la randonnée. Il est 13h lorsque nous nous garons. Il fait chaud mais nous savons qu’une bonne partie de la balade se fait à l’ombre de la forêt. On embarque donc nos sandwichs et go ! 10km en boucle avec la cascade en milieu de rando !

La première petite montée nous réchauffe bien et la fraicheur du canal que l’on longe entre les arbres est la bienvenue ! Pas de grosse difficulté ici mais beaucoup de fleurs et de flore à prendre en photo, nous sommes donc assez lents ! Après une petite pause casse-croute, nous arrivons finalement devant non pas 1 mais 3 cascades, la Cascade de la Pisse étant la plus imposante ! Les orages des derniers jours ont apporté leur petite contribution à ce joli spectacle !

On saute par-dessus le petit torrent et on s’approche profiter des embruns bien vivifiants.

Le temps file, il est l’heure de partir dans l’autre sens ! Le chemin du retour est différent, de l’autre côté de la rivière, avant de remonter un peu et rejoindre finalement le sentier initial sur le dernier kilomètre.

Le wake du matin a laissé quelques marques et nous ne sommes pas mécontents d’arriver à la voiture !

Direction notre logement de ce soir !

Info pratiques | Randonnée Cascade de la Pisse

La cascade de la Pisse est dans le Parc National des Ecrins et peut à ce titre constituer une simple étape vers d’autres objectifs plus lointains. Le chemin continuait et montait vers des cols qui nous attiraient bien. Si vous êtes parés pour des treks plus longs, il est possible de partir de là pour s’embarquer sur une longue randonnée de plusieurs jours.

Cascade de la Pisse

Distance

Durée

Dénivelé Positif

Le petit Liou : tourisme écoresponsable en camping

L’idée pendant ce séjour était de varier les types de logements. Ce soir-là, direction le camping le petit Liou de Franck. Ce dernier nous explique que le site appartient à sa famille depuis des décennies et qu’il en a pris la tête il y a 11 ans. Sa volonté a rapidement été de renforcer la touche nature de l’endroit en l’inscrivant dans un tourisme écoresponsable et respectueux de l’environnement. Ainsi, il a installé des panneaux solaires qui produisent 30% de l’électricité consommée par le camping, des bacs à compost, des chauffe-eau solaires pour l’eau des sanitaires… Côté nourriture, la petite épicerie propose des produits bio locaux et du vrac, et le restaurant se fournit auprès de producteurs locaux.

Bref, la démarche de Franck nous séduit évidemment et l’idée de développer ce genre de site d’accueil nous semble une bien riche idée face et un joli moyen de sensibilisation.

De notre côté nous allons loger dans une jolie cabane, Lauzerote, avec tout le confort nécessaire (salle de bain et cuisine).

Après avoir posé nos affaires, nous reprenons le chemin de la ville d’Embrun et sa belle cathédrale pour finir la journée entre petite balade citadine et resto (les Curieux Gourmands) à Embrun.

Info pratiques | Le Petit Liou

Nous avons logé dans une cabane Lauzerote pour 4/6 personnes avec toilettes, douche et cuisine (78 euros la nuit en basse saison et entre 339 euros et 560 euros la semaine en moyenne et haute saison). Mais il est possible de venir avec sa caravane ou son camping-car, sa tente ou occuper un des autres logements proposés sur place.

Site internet : Camping Le Petit Liou

Jour 3 : Randonnée et tour en bateau

Le temps passe vite et après une chouette discussion avec Franck, nous prenons la voiture pour suivre Thomas, de l’Office de tourisme de Serre-Ponçon qui va nous faire découvrir les Aiguilles de Chabrières à Reallon (station de ski l’hiver).

Randonner jusqu’aux Aiguilles de Chabrières à Réallon

Nous rejoignons la station de Réallon après une petite demie heure de voiture. Puis nous commençons par prendre deux télésièges pour rejoindre le début de la rando. Il est possible de tout faire à pied, mais c’est bien sûr plus long et avec un dénivelé évidemment plus important.

L’option des télésièges nous convient bien. On monte donc tranquillement, en passant au-dessus des vaches, qui semblent ici vivre une vie plutôt paisible.

A la descente du télésiège la vue sur le lac de Serre-Ponçon est déjà à couper le souffle…

Mais nous allons plus haut ! Tout là-haut d’ailleurs !

C’est parti.

Il ne fait pas encore trop chaud mais les petites montées un peu raides par moment nous donnent quelques suées. Fidèles à nous-mêmes, nous avons pris chacun 2 objectifs et le boîtier. Note pour plus tard (mais on le sait déjà), c’est probablement trop !

Après un petit passage un peu escarpé entre les rochers et un autre un peu impressionnant par son étroitesse proche du vide (les deux seuls passages un peu délicats de la rando), nous atteignons les aiguilles.

Et la vue est juste magique ! Une vue panoramique à 360 degrés sur le lac et les montagnes environnantes. Le lieu idéal pour un petit pique-nique !

Après une petite heure assis à regarder les parapentes jouer avec le vent, nous prenons le chemin de la descente. Nous allons faire une boucle et redescendre doucement jusqu’au pallier entre les 2 télésiège. Après la roche des Aiguilles de Chabrières, nous traversons les alpages puis rentrons de nouveau dans la forêt. Nous sommes sur le territoire du loup et gardons l’œil ouvert au cas où !

Quelques marmottes plus loin et 700m de dénivelé négatif, nous arrivons au bar entre les deux télésièges pour un rafraichissement mérité.

La fin de la rando se fera en descendant par le premier télésiège, histoire de préserver nos genoux et gagner un peu de temps sur la suite du programme.

Thomas nous laisse vaquer à la suite de notre programme et reprend la route de son côté. Quant à nous, il est l’heure de filer prendre une douche à notre hôtel, avant d’enchaîner avec une activité qui promet d’être moins physique.

Info pratiques | Randonnée Aiguilles de Chabrière

Nous avons pris le télésiège pour monter, mais il est possible de faire la randonnée depuis le parking de la station a pied, si l’on dispose de pas mal de temps.

ATTENTION : Certains passages de cette rando sont très délicats voire dangereux. A éviter si on a peur du vide ou si on ne se sent pas assuré… 

Aiguilles de Chabrière

Distance

Durée

Dénivelé Positif

Apéro bateau sur le lac de Serre-Ponçon

Ce soir nous posons nos valises à l’Ax’Hôtel. Un hôtel un peu excentré mais qui remplira très bien sa fonction de combo repos et douche avant le programme du lendemain !

Nous y installons donc nos quartiers pour la soirée et la nuit et en profitons pour faire une mini-sieste avant de retourner près du lac.

Nous sommes attendus à 18h30 au plan d’eau d’Embrun pour rejoindre Stéphane et sa fille qui proposent des sorties apéro en bateau sur le lac au coucher du soleil. L’accueil est très chaleureux et on embarque sur un Basset Moulin pour remonter le temps sur le lac avec Out Emotion Serre-Ponçon Tour.

Moi qui souhaitais voir la chapelle Saint Michel de près, je suis servie, j’avais oublié que depuis l’eau ça reste quand même la meilleure perspective. Cette chapelle est le seul bâtiment restant de la ville submergée de Savines. Lors de la construction du barrage puis de sa mise en eau, plusieurs villages se trouvaient sur le territoire qui allait être submergé.

Savines fut déplacée plus haut et devint Savines-le-Lac alors que Ubaye fut couverte par l’eau. La chapelle St Michel est donc le seul bâtiment qui reste visible l’été alors que l’eau du lac atteint son niveau maximum. Elle se transforme en petit île refuge pour les oiseaux. Et l’hiver, alors que l’eau du lac baisse, elle est de nouveau attachée au reste de la terre et devient accessible à pied.

Notre tour du lac nous change de perspective et nous découvrons plein de jolies criques qui appellent à la baignade. Nous n’avons pas mis nos maillots, donc on s’en tiendra à l’apéritif simple, ce qui finalement est déjà bien chouette !

Le soleil commence à se coucher lorsque nous revenons au ponton, temps pour nous de rejoindre le restaurant du soir. Nous passons de l’autre côté du lac pour rejoindre Savines-le-Lac (justement) et un petit endroit au bord du lac pour la fin de soirée : La chaise Longue.

Et autant vous dire, que c’est notre coup de cœur gustatif ! Non seulement le cadre est chouette mais les propriétaires ont su créer un mélange de saveurs qui à lui seul fait voyager. Nous prenons un burger végé et un poke bol en admirant les dernières lueurs du soleil sur le lac.

Cette soirée fut juste parfaite, nous en avons presque oublié les petites courbatures dans les jambes !

Info pratiques | Out Emotion Serre-Ponçon Tour

Stéphane propose différentes formules de promenade en bateau sur le lac. Nous avons fait la promenade apéro avec coucher de soleil (30 euros par personne).

Site internet : Out Emotion Serre-Ponçon Tour

Jour 4 : Paddle et randonnée au Pic de Morgon

Après un petit déjeuner que nous prenons assez copieux pour anticiper sur nos prochaines 24h, nous rangeons les affaires dans la voiture et redescendons près du lac. Ce matin, c’est une activité de glisse toute douce qui nous attend avec Serre-Ponçon Aloha.

Initiation au paddle à Serre-Ponçon

Nous garons la voiture près de la plage de Bois le Vieux et nous retrouvons dans un petit havre de paix entre les arbres et le lac. Jérôme nous accueille et nous présente les 2 stand up paddles que nous allons utiliser. Quelques petites minutes de briefing puis on embarque, d’abord à genoux, on se met finalement debout (c’est un peu le principe hein) sans difficultés.

La pagaie est toute légère et on réussit assez facilement à se diriger, avancer, freiner et tourner après quelques minutes. La position n’est pas parfaite, mais la sensation de glisse est de calme nous ravis !

Après une petite heure de balade dans les criques autour de la plage, nous revenons doucement au ponton, alors que le vent se lève.

Une belle découverte qui nous fait nous demander si nous aurions la place d’avoir un paddle dans le van… A suivre !

Info pratiques | Serre-Ponçon Aloha

Jérôme propose des locations de stand up paddle mais aussi des cours d’initiation, de la randonnée en SUP ou encore du SUP yoga (eh oui ça a l’air bien chouette ce mélange !)

Site internet : Serre-Ponçon Aloha

Randonnée au Pic de Morgon

Nous repartons avec un programme léger pour les prochaines heures : déj et courses pour préparer le bivouac de ce soir.

Nous voulions retourner à la Chaise longue ce midi, mais c’est fermé le lundi, nous partons donc pour un autre petit resto sur la plage : le Bus. Le cadre est tout aussi sympa et c’est le ventre bien rempli que l’on part doucement faire quelques emplètes pour ce soir.

Vers 16h, après un petit passage par l’abbaye de Boscodon, nous posons la voiture sur le parking du départ de randonnée. Armés de nos bâtons de marche, nos sacs de couchage et la tente nous entamons alors l’ascension du Pic de Morgon.

D’abord dans la forêt par un large sentier, nous retrouvons un petit chemin de randonnée au bout de quelques kilomètres, toujours entre les arbres.

Vers 18h, c’est sous une jolie lumière dorée que l’on arrive au niveau des alpages. Nous hésitons à planter la tente avant la dernière montée et faire le reste sans sac pour le coucher du soleil. Mais finalement, nous continuons. Ça grimpe pas mal sur les derniers 900 mètres mais nous savons que la vue de là-haut vaut bien l’effort !

Et en effet, c’est magique !

Nous nous baladons sur la crète et tombons finalement sur un espace quasiment plat et un peu moins étroit que le reste ! OK, on plantera la tente ici !

Stéph installe l’espace pour la nuit et moi je prends des dizaines de photo de ce paysage de folie qui nous entoure. Nous sommes seuls et profitons de la vue. C’est juste calme, paisible et apaisant. Le ciel se décline en de multiples couleurs et l’eau semble se teinter elle aussi au fil du coucher de soleil.

Au petit matin, avant le lever du soleil, je suis déjà d’attaque depuis un moment ! Bon il faut dire que nous avons planté la tenter sur la crète et le vent s’étant levé, nous étions aux premières loges ! Le soleil fini par pointer le bout de son nez, en même temps que deux courageux qui ont du faire la montée de nuit pour le Morgon.

Nous décidons de repartir doucement et prendre notre café plus bas.

Après une tentative (vaine) pour trouver le second chemin pour la redescente, nous revenons sur nos pas et décidons de reprendre la même route qu’à l’aller.

Mais la lumière du petit matin donne une nouvelle note à ce paysage et la pause-café nous offre encore une belle vue sur le lac en contre-bas.

Il est 8h du matin, nous prenons cette fois vraiment la route de la descente, alors que nombreuses sont les familles qui sont en train de monter.

Résolument, nous avons eu le privilège de profiter des lieux rien que pour nous, le luxe !

Info pratiques | Randonnée Pic de Morgon

Nous sommes partis du parking au bout d’un chemin de forêt de 30 km mais il est possible de partir directement de l’abbaye de Boscodon. Il faudra alors ajouter une demie dizaine de kilomètres à votre marche.

La durée dépend du nombre d’arrêts photo encore et toujours et puis selon si l’on fait l’aller-retour dans la journée.

Pic de Morgon

Distance

Durée

Dénivelé Positif

C’est ainsi que s’achève notre long week-end dans les Hautes-Alpes, au lac de Serre-Ponçon. Nous sommes ravis d’avoir pu découvrir ce cadre si spécial par un temps magnifique et en dehors des foules !

Les activités en plein air, qu’elles soient nautiques ou non, nous ont donné envie d’explorer encore plus le coin. Nous n’avons pas eu le temps de faire le tour des rives du lac et les sommets s’offrant à des randonnées restent nombreux… Bon et puis les campings ne manquent pas dans la région, alors nous reviendrons probablement… avec le van !

C’est ainsi que s’achève notre long week-end dans les Hautes-Alpes, au lac de Serre-Ponçon. Nous sommes ravis d’avoir pu découvrir ce cadre si spécial par un temps magnifique et en dehors des foules !

Les activités en plein air, qu’elles soient nautiques ou non, nous ont donné envie d’explorer encore plus le coin. Nous n’avons pas eu le temps de faire le tour des rives du lac et les sommets s’offrant à des randonnées restent nombreux… Bon et puis les campings ne manquent pas dans la région, alors nous reviendrons probablement… avec le van !

Nous avons été invités par l’office de Tourisme de Serre-Ponçon pour ce long week-end d’activités outdoor.

Toutefois, nous gardons bien évidemment notre liberté éditoriale pour cet article comme sur le reste du blog !

N’hésitez pas à garder cet article sous le coude sur Pinterest pour vos prochaines escapades :

Share This