LIVRE – Ré-ensauvageons la France : Plaidoyer pour une nature sauvage et libre – G. Cochet & S.Durand

par | 14 Oct 2018 | Inspiration - Humeur | 0 commentaires

Petite nouveauté sur le site : nous parlons lecture et livres inspirants. Il y a peu, nous avons découvert le livre de Gilbert Cochet et Stéphane Durand dont le titre fait rêver les amoureux de nature sauvage que nous sommes : « Ré-ensauvageons la France, plaidoyer pour une nature sauvage et libre ».

On y parle de la nature et de sa puissance. De la magnifique faculté du monde sauvage de se régénérer si on lui donne parfois un petit coup de pouce.

On vous présente ici ce magnifique livre plein d’optimisme et terriblement inspirant !

PS : les photos ci-dessous ont toutes été prises en France (pour ceux qui s’interrogeraient…)

Encore un livre catastrophiste ?

Pas du tout ! Alors oui, nous entendons souvent qu’un grand nombre d’animaux (insectes, oiseaux et mammifères) disparaissent. C’est une réalité que les bouleversements climatiques ne rendent que plus vraie. Mais Gilbert Cochet et Stéphane Durand apportent une vision optimiste et revigorante : rien n’est encore perdu ! La nature n’a pas disparu. Elle est là, autour de nous et ne demande qu’à reprendre un territoire délaissé.

Et si on lui donnait un petit coup de main ? Alors ré-ensauvageons la France.

Les auteurs nous embarquent dans 150 pages de solutions et de vision positive.

On a tous les deux dévoré ce livre et on vous invite à faire de même.

Parce que c’est inspirant et nécessaire pour la nature. Et pour nous.

La France, un écosystème d’une richesse parfois oubliée

Il faut le reconnaître, notre pays est d’une beauté incroyable. A chaque fois que nous revenons dans l’hexagone nous nous faisons la réflexion : c’est un territoire d’une richesse rare.

Stéphane Durand et Gilbert Cochet partent eux aussi de ce constat  :

« A la grande loterie de la valse des continents et des climats, la France a tiré le gros lot. »

En effet, qu’il s’agisse des paysages, du climat ou de la faune et de la flore, ce petit pays se distingue par sa diversité.

Du nord au sud et de l’est à l’ouest, la France, grâce à des conditions de vie très variées, accueille la plus grande biodiversité d’Europe. Nous avons ici probablement deux fois plus d’espèces qu’en Suède, comme le rappellent les deux auteurs.

Donc, nous sommes assis sur un trésor.

Malgré tout, et comme souvent avec l’homme, nous avons lentement abîmé cet environnement. Nous l’avons uniformisé et nous nous le sommes appropriés. Nous avons alors fait disparaître des espèces sur certains territoires. Des espaces sur lesquels nous n’avons pas réussi à cohabiter.

Et si c’était ça la solution ? Apprendre à cohabiter avec cette faune et cette flore. Et ré-ensauvager la France.

Des solutions existent !

La disparition du sauvage n’est pas une fatalité. Voilà toute la thématique de ce livre : montrer que des solutions existent. Certaines ont déjà été mises en œuvre avec succès et d’autres ne demandent qu’à devenir réalité.

En effet, des siècles de vie humaine sur le territoire se sont soldés par la main mise de l’homme sur la nature et la raréfaction des autres espèce. Mais le XXème siècle a permis de faire émerger la protection de la nature. Depuis les années 1950, un mouvement de préservation des espaces naturels a émergé. Ainsi, il faut protéger la nature non plus seulement pour sa beauté mais aussi et surtout pour sa diversité.

Il s’agit aujourd’hui d’œuvrer dans ce sens. Ré-ensauvageons la France en faisant passer l’intérêt humain en second plan.

Les auteurs nous démontrent que la protection est le premier pas vers le ré-ensauvagement. Des preuves ont d’ailleurs été apportées depuis des années. On retrouve dans ce livres des illustrations dans tous les milieux naturels : les montagnes et falaises, les forêts, les rivières, la mer ou encore les côtes, marais et océans.

Parfois des espèces ont été réintroduites par l’homme (comme « le lynx dans les Vosges, la marmotte dans les Pyrénées et le Massif central, le gypaète barbu, le vautour fauve et le vautour moine dans les Causses et les Alpes…« ). Mais parfois des espèces sont revenues d’elles-mêmes parce que les conditions étaient favorables à leur retour, notamment grâce à la protection de leur habitat. A cet égard, l’exemple le plus illustratif reste sans conteste le loup qui a fait son retour en France, naturellement dès 1992.

Bref, c’est une bonne dose d’ondes positives et d’énergie qui émane de ce livre. Parce que : Non, rien n’est encore perdu.

Alors osons le sauvage et ré-ensauvageons !

La France attire de nombreux touristes pour admirer ses monuments, goûter sa gastronomie et profiter d’une culture riche et variée.

Et si la France attirait aussi des touristes pour profiter d’espaces sauvages protégés, randonner dans une nature préservée ou observer une biodiversité d’une grande richesse ?

Or, les USA le font bien dans leurs parcs nationaux. Lorsque nous avons parcouru les Etats-Unis ou le Canada, nous avons été impressionnés par la place donné a la protection, la préservation et la mise en valeur des espaces sauvages. Les parcs nationaux, les parcs étatiques et autres formes d’espaces préservés sont incontournables et attirent un grand nombre de visiteurs.

Certes, l’argument économique ne doit pas à nos yeux être le moteur de la préservation de la nature mais comme cela est souligné par G. Cochet et S. Durand, il n’est pas à négliger !

« L’économie de la contemplation » est une source d’emploi et de tourisme indéniable. Aux USA, le « tourisme lié à l’observation de la faune sauvage a généré 43 milliards de dollars en 2011« . C’est énorme.

Nous devons alors peut-être changer de mode de réflexion :

 « La grande séparation de l’homme d’avec une nature décrétée hostile nuisible nous conduits dans l’impasse. Il nous faut […] voir les choses différemment, sortir des sentiers battus et rebattus depuis des siècles, oser laisser une grande marge de liberté à la naturalité, pose les bases d’une nouvelle alliance avec le sauvage. »

Par conséquent, et parce qu’il y a urgence, urgence climatique et écologique, chacun peut agir à son échelle. Et ce livre est une formidable motivation à mettre entre toutes les mains.

Liens

Découvrir l’ASsociation pour la Protection des Animaux Sauvages : ASPAS

Découvrir les éditions Actes Sud – Mondes Sauvages et les livres disponibles : Actes Sud – Mondes Sauvages

Les Auteurs

GILBERT COCHET

« Naturaliste, conseiller scientifique de Jacques Perrin pour le film Les Saisons, Gilbert Cochet est agrégé de l’Université et attaché au Muséum national d’histoire naturelle. Il préside l’association Forêts Sauvages. »

STÉPHANE DURAND

« Biologiste et ornithologue, Stéphane Durand participe comme coauteur et conseiller scientifique aux aventures cinématographiques de Jacques Perrin depuis 1997 : Le Peuple migrateur, Océans et Les Saisons. Il est également l’auteur de livres et de documentaires ».

N’hésitez pas à garder cet article sous le coude sur Pinterest :

Share This