SUISSE – Randonner dans le Valais

par | 29 Juil 2018 | Suisse, Trek & Randonnée | 0 commentaires

Et si on allait randonner dans les Alpes en sortant de France ?

Voir le plus grand glacier d’Europe, un parc naturel, des gorges, une forêt protégée et des lacs ?

Ok. On vous embarque en Suisse !

C’est étrange parfois comme les choses arrivent au bon moment. Oui parce que ça faisait quelques temps que Paris commençait à nous étouffer. Il fallait partir. Prendre le vert, l’altitude, sortir les chaussures de marche et vibrer.

Ces 4 jours de randonnées dans le canton du Valais furent cette bouffée d’air désirée.

Nous sommes donc partis avec Allibert Trekking et l’office de tourisme Suisse, découvrir cette région à la frontière de l’Italie.

Le Valais et le Haut-Valais

Quand on pense à la Suisse, on pense évidemment au multilinguisme et le Valais illustre bien cela : on y parle français et allemand. Bon, pas en même temps (c’est plus pratique) mais selon la partie du canton dans laquelle on est, la langue parlée varie.

De notre côté, c’était direction le Haut-Valais, et plus précisément Mörel, dans la partie germanophone, au cœur de la forêt et au pied des montagnes.

Il fait beau et chaud. Le soleil est prévu pour les 4 jours, c’est parfait.

Il faut dire que c’est l’une des particularités de cette région. De par sa position géographique, entouré de montagnes qui forment des frontières naturelles, le Valais profite d’un climat un peu à part. Ces hautes parois rocheuses font de la vallée une région connue pour son bel ensoleillement. On y trouve donc pas mal de fruits comme des cerises, des abricots, des vignes et donc une grande variété de vin.

Donc le Valais ce sont bien sûr des montagnes (dont un bon nombre dépasse les 4.000 mètres) mais il y aussi des lacs et puis un énorme glacier. Le plus grand d’Europe d’ailleurs. Le Glacier d’Aletsch que l’on avait hâte de découvrir. Le site est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui présage quelques jolis paysages !

Les glaciers ont cette particularité qu’ils nous plongent dans une histoire qui donne le vertige. Cette glace que l’on voit cache des années et des années d’empilement, de variations, de tempêtes. Elle vit, elle vibre, elle bouge, elle fond. Faire face à ces monstres de glace, comme on a eu l’occasion de le faire en Islande, c’est donc aussi prendre un peu conscience de notre petite taille dans l’histoire de la planète mais aussi de notre énorme impact sur celle-ci.

C’est dans ce cadre hors du commun (et légèrement différent de notre quotidien parisien) que l’on est donc parti randonner.

Jour 1 : Avant l’effort le réconfort

Le départ se fait en train, rendez-vous à Gare de Lyon pour embarquer à bord du TGV.

On avoue que le choix du mode de voyage détermine souvent le choix de notre destination. Lorsqu’on essaye de faire un peu attention à son empreinte carbone, le train reste le moyen de transport le plus propre !

Changement à Lausanne pour Brigue. Et là c’est juste le coup de cœur. Oui, alors nous on découvre un peu la Suisse et on ne savait pas qu’il y avait la mer !

Oui bon d’accord… pas vraiment la mer mais un peu quand même : beaucoup d’eau, une couleur bleue à tomber et des voiliers. Ça y ressemble ! Et puis ces montagnes derrière… Le lac Leman sait jouer de ses atouts, on est tombés sous le charme en le regardant depuis le train. A tel point qu’on se voyait bien y faire un peu de paddle… (on se garde ça dans un coin de la tête pour une prochaine expédition).

Vue sur le Lac Leman.

Le bruit du train sur les voies. Le paysage qui défile. Les montagnes au loin. La lumière qui s’infiltre dans le wagon

On change à Brigue pour nos 10 dernières minutes de train à bord d’un wagon panoramique… Encore une fois, on se dit que passer quelques heures à parcourir les Alpes à bord des ces trains aux vitres gigantesques, bah on ne dirait pas non ! Une prochaine fois c’est sûr…

Arrivée à Mörel : petit village au creux de la vallée, on rejoint notre hôtel : Badehotel Salina Maris.

Notre séjour sera sur le thème de la « Randonnée forme » (et un peu bien-être aussi…). Aujourd’hui, pas beaucoup de randonnée, juste une petite balade (avec une vue à couper le souffle) au programme donc on va attaquer par le bien-être.

Oui parce que la région du Valais est aussi connue pour son eau thermale et l’hôtel dispose d’une jolie piscine que l’on s’empresse d’aller explorer…

Donc ce sera le réconfort avant l’effort.

On embarque ensuite en télécabine pour rejoindre probablement le plus beau point de vue que l’on ait eu sur le glacier pendant ces 4 jours : Eggishorn. Accessible à tous c’est un spectacle à couper le souffle : une vue à 360 degrés sur le glacier et les montagnes autour. On culmine à plus de 2.800 mètres avec le glacier en contrebas. Ça donne quelques frissons… Autant vous dire que l’on a une ou deux photos de cet endroit…

Jour 2 : Randonnée autour du glacier d’Aletsch

Le second jour on attaque donc la partie randonnée. Après un petit déjeuner copieux, départ pour une randonnée autour du glacier.

On est bien accompagnés pour l’occasion : Markus (le propriétaire de l’hôtel) et Ed nous guident pour la journée.

Au programme : environ 20 kilomètres de marche (oui normalement c’était 11 mais une section était fermée ce qui nous a amené à fait un petit détour) qui doivent nous amener au plus près du glacier puis dans la forêt d’Aletsch, à la villa Cassel et au Musée Alpin.

Le temps est parfait : soleil et légère brise en altitude, on profite même d’un peu de fraicheur à proximité du glacier avant de retrouver l’ombre des grands pins.

Le Glacier d’Aletsch

Ce petit glaçon est fascinant. Ce sont quelques 22 km de long, 81,7 km², une profondeur de 900 mètres par endroits et un poids plume de 27 milliards de tonnes.

Durant les chaudes journées d’été, le glacier laisse s’écouler jusqu’à 60.000 litres d’eau. Par seconde. Oui oui, par seconde. Ca fait pas mal. Il peut perdre 20 cm d’épaisseur par jour en cas de grosses chaleurs. Bref c’est un titan des glaces, qui est aujourd’hui menacé par le changement climatique. Le recul est visible pour les habitants de la région qui constatent à quel point la glace perd du terrain d’année en année.

La forêt d’Aletsch

Après avoir marché et vibré autour du glacier, nous remontons vers la crête pour continuer notre route dans la forêt d’Aletsch. On y trouve le pin mais aussi l’arolle, cet arbre robuste adapté au climat parfois rude de la montagne et dont certains spécimens ont dans les 900 ans…

On apprend qu’on y croise également le casse-noix moucheté, ce petit oiseau au cri bien particulier (qu’on ne réussira à apercevoir que furtivement malheureusement…) qui aime à vadrouiller dans le coin.

C’est en réalité tout un écosystème bien protégé (depuis 1933) que l’on visite et où la faune et la flore se développent à leur gré.

La villa Cassel

Au bout de ces 20 petits km de randonnée, on arrive (un peu vivifié par la marche) à la villa Cassel. Cette maison hors du commun, plantée sur ce plateau entre la vallée et le glacier, a été construite au début du XXème siècle et son utilisation n’a cessé de varier : d’abord résidence d’été pour riche anglais, elle est devenue un hôtel avant d’être réhabilitée en Centre d’Education à l’Environnement Alpin Suisse. Il est aujourd’hui possible d’y séjourner (on avoue que le cadre est pas mal, on irait bien s’y poser une petite semaine) et profiter d’une multitude de randonnées, en conciliant nature et éco-tourisme et en profitant (en plus) des produits bio de la région… Bref, on aime beaucoup le concept !

On quitte finalement cette petite villa (où l’on aurait bien passé la nuit, vous l’aurez compris) pour redescendre doucement vers les télécabines avec une petite pause au Musée Alpin où l’on déguste un verre de vin de la région avant de reprendre le sentier.

Jour 3: Randonnée dans le parc naturel de la Vallée de Binn

Au troisième jour, changement de décors. On quitte le glacier pour la verdure du parc naturel de la vallée de Binn. Sauvage et verte, cette vallée est connue pour ses minéraux et son petit village aux maisons de bois posées au bord de la rivière.

Le Parc Naturel de la Vallée de Binn

Le parc naturel est né d’un projet commun de trois petites communes qui ont décidé de préserver cet espace naturel. Lancé en 2002, le territoire devient en 2011 le premier « Parc Naturel régional d’importance national » en Suisse et attire depuis de nombreux visiteurs.

La mise en valeur d’un patrimoine naturel a été pour la région un joli tremplin économique, l’écotourisme amenant des touristes (oui c’est logique) et une réelle dynamique dans la région, été comme hiver.

De notre côté, ce sont quelques 16 petits kilomètres de marche aujourd’hui. Une balade dans le creux de la vallée jusqu’au lac Halsesee où l’on se pose finalement pour déjeuner.

Moins de dénivelé que la veille, nous évoluons sur un terrain plutôt doux et profitons pleinement de ce paysage de montagne que l’on aime tant.

Ernen

Au retour, petite visite de Ernen. Ce village à l’église magnifique, était un haut lieu d’échange pendant des siècles, à la croisée des routes et au milieu des cols. Les maisons en bois nous livrent quelques-uns de leurs secrets alors que l’on parcourt le village à la découverte de l’histoire de ces bâtisses.

Jour 4 : Entre Brigue et les gorges de la Massa

Dernier jour de visite. On commence aujourd’hui par la ville. Pour varier.

Brigue

Direction Brigue à quelques minutes de Mörel. C’est un joli point de départ pour de nombreuses excursions dans la région (notamment en train comme on vous l’a dit plus haut).

De notre côté nous parcourons la ville à pied jusqu’au château de Stockalper, un imposant palais au style baroque construit au XVIIème siècle, on ne peut pas le louper. Trois grandes tours, une belle cour intérieure, des arches et une vue sur les montagnes.

World Nature Forum

Direction le centre de visiteurs, d’études et de congrès du site de l’UNESCO World Heritage Swiss Alp.

Autant vous le dire tout de suite, (parce que parfois les musées sont un peu ennuyeux on est d’accord), énorme coup de cœur pour ce lieu : musée, centre d’études et de sensibilisation à la nature de la région, c’est un espace pour tous les âges.

Une exposition interactive invite les visiteurs à se plonger dans la vie alpine, à comprendre les enjeux de la protection de ces espaces et en apprendre un peu plus sur le patrimoine énorme de cette région. Entre jeux interactifs, photos, objets et vidéos sur écran géant, c’est selon nous un endroit à ne pas louper, quand on souhaite faire une pause fraicheur entre 2 randonnées.

Les gorges de la Massa et les bisses

Finalement, c’est après un déjeuner typique (à base de fromage et de pommes de terre… oui une bien belle raclette, voilà), que nous entamons la randonnée du jour.

Départ de Blatten, nous passons par une petite forêt et un léger dénivelé positif avant de rejoindre les chemins pédestres de Massa et longer les bisses.

Les bisses sont les systèmes d’irrigation traditionnels du Valais, ils permettaient le transport de l’eau du fond de la vallée jusqu’au terres dédiées à l’élevage et nécessitant un bon arrosage. Petite randonnée très agréable, où certaines portions qui surplombent les gorges ont dû être taillées directement dans la roche. On alterne entre roche à vif et forêt de pins.

Au détour d’un virage la vue devient spectaculaire sur la vallée. On profite de ces derniers moments en montagne. La descente est douce et nous rejoignons tranquillement le téléphérique pour redescendre vers Mörel.

Notre avis

La Suisse n’était pas forcément dans nos priorités de destinations… Mais on peut vous l’avouer, elle est maintenant passée dans le TOP 3 ! Nous sommes vraiment tombés sous le charme de ce petit pays tourné vers la nature, où il est possible de faire une quantité infinie de randonnées tout en profitant d’une histoire riche et une bonne gastronomie. Il ne nous en faut pas vraiment plus !

Le Valais, et plus précisément le Haut-Valais où nous étions, sont vraiment de petits havres de paix où l’on ne croise que peu de monde quand on randonne. Nous étions souvent seuls et ne rencontrions quasiment aucun autre randonneur durant nos journées. Même sur le glacier d’Aletsch, il suffisait de faire quelques mètres à partir des téléphériques pour s’isoler en pleine nature.

Étant deux loups solitaires, vous savez que ce point est très important à nos yeux !

Mais alors, le voyage en groupe, ça a été ? C’est vrai que l’on appréhendait un peu cet aspect là du voyage.

On n’a pas tellement l’habitude de voyager à plusieurs et pourtant on a tout de suite senti que le groupe ne serait pas un poids mais un bon moyen de donner une autre dimension à se voyage : partage et échange !

Allibert Trekking propose différentes formules de voyage : voyage organisé en groupe, en liberté, voyage culturel ou en famille. Nous étions 8, ce qui reste totalement raisonnable et suffisamment intimiste. Et puis l’ambiance a juste été parfaite.

Nous ne pensions pas autant apprécier le fait d’être guidés et que chaque journée soit organisée à l’avance (on est plutôt du genre à y aller au feeling, à potasser nos cartes, à décider par nous-même). Mais en réalité ça fait un bien fou de juste profiter sans avoir la logistique de toute l’organisation en amont…

Et puis on a fait de jolies rencontres, partagé de supers moments que ce soit avec les guides/propriétaires de l’hôtel, avec les équipes de Suisse Tourisme ou d’Allibert Trekking (que l’on remercie d’ailleurs vivement pour cette jolie bouffée d’air pendant 5 jours), les journalistes ou encore Mathilde, la chouette blogueuse de Stay tuned for life.

Bref, tout cela pour vous dire que passer de l’autre côté de la frontière, découvrir les Alpes suisses et vibrer au son de la nature vaut vraiment, vraiment le coup !

Et vous savez quoi, nous, on a qu’une envie, c’est d’y retourner… et ça sera peut-etre pour bientôt…

Les Randonnées

Voici un petit récapitulatif de nos randonnées avec guide. Vous pouvez en retrouver certaines (et en découvrir plein d’autres) sur le site d’Allibert Trekking qui propose une belle variété de séjours nature et trekking.

Glacier d’Aletsch

Distance

km
Durée

heures
Dénivelé Positif

mètres

Vallée de Binn

Distance

km
Durée

heures
Dénivelé Positif

mètres

Les Gorges de la Massa

Distance

km
Durée

heures
Dénivelé Positif

mètres

PRATIQUE 

Comment se rendre dans le Haut-Valais ?

Nous sommes allés en Suisse en TGV (pratique, rapide et écologique) : https://www.tgv-lyria.com/fr

Une fois arrivés en Suisse, le réseau ferré est très développé, et offre de nombreuses formules pour parcourir le pays de long en large ! Plus d’infos, les horaires et tarifs, c’est par ici : https://www.sbb.ch/fr/

La Suisse a également mis en place un pass pour les touristes internationaux qui permet de voyager librement à travers le pays sur les réseaux ferroviaires, routiers et navigables. Pour plus d’infos : https://www.swiss-pass.ch/fr/swiss-pass/

Et puis, si vous vous voulez voir à quoi ressemblent les trains panoramiques (histoire de se faire transporter à travers de magnifiques paysages après quelques jours de randonnée), c’est par là : https://www.myswitzerland.com/fr-fr/voyager-en-suisse.html?nodeid=77149

Où dormir ?

Nous avons passés nos 5 nuits au Badehotel Salina Maris. Les chambres y sont grandes et spacieuses, le petits déjeuner est copieux et la piscine d’eau thermale à 31 degrés… parfaite pour finir la journée.

Si vous voulez découvrir le lieu et les offres proposées : https://www.salina.maris.ch/fr

Et à part la rando, on fait quoi ?

On vous a parlé de notre coup de cœur pour le centre World Nature Forum qui offre une magnifique exposition sur le patrimoine de la région… C’est une belle sortie quand il fait trop chaud / trop froid ou que l’on a juste envie d’en apprendre un peu plus sur le coin.

World nature Forum : https://www.jungfraualetsch.ch/fr/world-nature-forum-2/

Et puis il y a aussi la Villa Cassel (où l’on peut même dormir) qui peut être une bonne étape entre deux randonnées.

Villa Cassel et Centre Pro Natura : https://www.pronatura-aletsch.ch/fr/visite-guidee-villa-cassel

Sites utiles :

Suisse Tourisme : https://www.myswitzerland.com/fr-fr/accueil.html

Découvrir les offres de treks et randonnées, les différentes formules et les belles destinations proposées par Allibert Trekking : https://www.allibert-trekking.com/

Aletsch Arena Tourisme : https://www.aletscharena.ch/fr/

Valais Tourisme : https://www.valais.ch/fr/home

Et si vous gardiez cet article sous le coude sur Pinterest ?

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec l’Office de Tourisme Suisse et Allibert Trekking. Comme d’habitude, nous gardons évidemment toute notre liberté éditoriale sur le blog comme ailleurs !

Share This