VANLIFE et ARGENT : Comment gagner des sous lorsque l’on vit en van ?

par | 21 Oct 2019 | Inspiration - Humeur, Vanlife - Quotidien | 0 commentaires

Date de dernière mise à jour : le 27 octobre 2019

Voilà LA grande question que l’on nous pose le plus souvent : mais comment vous faites financièrement ? Comment réussissez-vous à allier vie en van et argent ? Ou la variante : Comment gagner de l’argent en voyageant ? Ou, plus simple, comment gagnez-vous de l’argent, tout court ?

Ah, le grand débat vanlife et argent… Non on ne vit pas d’amour et d’eau fraîche, même si on aimerait bien…

Pas de loto gagné (enfin on croit), pas de rente, pas d’héritage. Mais un énorme secret bien gardé, on va vous l’avouer… On bosse !

Oui c’est vrai, vous ne vous attendiez pas à cette énorme révélation, mais on vous assure que cet aspect rend la vie en van bien plus challengente (ça se dit ?!) qu’il n’y parait.

Bon c’est un peu le nerf de la guerre l’argent… Voici donc nos solutions financières pour réussir à avoir de l’argent en vivant en van, et pouvoir vivre au long cours dans son fourgon.

1. Argent et vie en van : Économiser

Oui, c’est comme ça que nous sommes partis la première fois : grâce à nos économies. Nous pensions que ce voyage serait unique, l’histoire d’un coup. Nous avons donc économisé pendant 1 an (en plus des économies que nous avions avant chacun de notre côté) et sommes partis avec une petite somme pour 13 mois sur la route. Pour nous du duel « vie en van et argent » on a surtout entendu argent. La vanlife n’était pas encore très développée à l’époque et en réalité on voulait juste vivre librement…

On savait qu’on ne gagnerait pas d’argent sur la route mais qu’on allait en dépenser. Cela dit c’est comme ça qu’on en profite le mieux non ? Et tout cela ne s’improvise pas, il faut un peu le prévoir en amont.

Mais on a une astuce…

Pour économiser, il faut savoir ne pas dépenser. Oui c’est idiot comme réflexion mais je vous assure que c’est plus problématique qu’il n’y parait. Il n’est jamais évident de bosser toute la semaine et refuser de sortir le week-end pour faire un resto ou boire un verre.

C’est là qu’il ne faut pas perdre de vue son objectif : le voyage. On n’a rien sans rien. Et ces quelques sacrifices seront vite oubliés une fois que vous serez sur la route, promis.

Garder son job ou en chercher un autre, bosser plus ou bosser mieux… libre à vous de trouver toutes les astuces possibles. L’idéal étant donc de gagner plein de sous et en mettre un max de côté.

Ok, mais en pratique c’est souvent différent et un poil plus fatigant que sur le papier.

Cela dit, des solutions existent si on est courageux : intérim, travail saisonnier logé, cumuler plusieurs emplois… Et ne pas oublier : l’objectif est cette vie sur la route qui se présage au loin.

Voilà donc une des possibilités pour avoir de l’argent et vivre sur la route.

Bon, mais cela va un temps. Les économies ne sont pas éternelles et après une période (plus ou moins longue selon le lieu où vous voyagez et votre rythme de vie), les caisses sont vides !

Que faire dans ce cas ?

On déconseille le braquage de banque. Sinon la vie en van et l’argent risquent de se tranformer en prison tout court. Ça serait dommage…

On peut alors rebosser !

2. Alterner vie en van et vie de sédentaire : Être saisonnier

Une des solutions c’est d’alterner vie en van et vie sédentaire. Une des solutions qui est adoptée par un grand nombre de voyageurs et nomades est le travail saisonnier. Il s’agit, une partie de l’année, de participer à des emplois qui nécessitent une main d’œuvre temporaire.

Oui mais alors concrètement, de quoi s’agit-il ?

Il y en a plein et cela varie selon les saisons, évidemment. L’hiver, il faut penser stations de ski avec des jobs qui vont du serveur, au photographe en passant par le réceptionniste d’hôtel ou l’employé de magasin de location de ski. L’été on peut travailler sur la plage, en camping, à la réception des hôtels ou encore en tant que serveur. Et puis l’automne venu, on peut filer dans le vignobles et donner un coup de main pour les vendanges.

Bref, il y en a pour tous les goûts et pas toujours besoin d’avoir des compétences particulières. Il faut surtout être motivé et être conscient que la vie sera plutôt chargée pendant quelques mois. Donc bien profiter de son temps libre en amont…

A l’issus de ces mois de travail en saison, on repart avec quelques chouettes économies, étant donné que l’on n’a souvent pas eu le temps dépenser les sous gagnés (oui on vous a dit que c’était intense). Et petit plus, certains emplois sont même « nourris / logés / blanchis » et ça, c’est synonyme de sacrées économies !

Vous l’aurez compris, le travail en saison c’est une bonne dose de motivation, souvent une grosse période intense, mais l’assurance de repartir avec de jolies économies.

3. Travailler en PVT (Permis Vacances Travail)

Si vous voulez allier voyage en van (ou pas d’ailleurs) et travail, il est possible de postuler pour un PVT.

Mais qu’est-ce donc que le PVT ? C’est un Permis Vacances Travail qu’il est possible d’obtenir dans certains pays. Avec ce visa vous pourrez alors alterner périodes de vacances et de voyage avec des périodes de boulot.

L’avantage ? Découvrir une nouvelle culture, un nouveau mode de vie, s’immerger dans une nouvelle société et la vivre de l’intérieur.

Beaucoup de pays proposent des PVT : Canada, Australie, Nouvelle-Zélande (qui sont les 3 plus prisés), l’Argentine, le Pérou, le Mexique…

Pour avoir ce permis il faut généralement transmettre un dossier en ligne sur les sites dédiés pour chaque pays et remplir certaines conditions notamment d’âge (30 ou 35 ans maximum selon les pays).

Le PVT permet donc de faire des économies directement sur place et d’aviser lorsque l’on souhaite bouger. Il est donc possible d’investir dans un van dans le pays dans lequel on fait son PVT et d’en profiter lorsque l’on ne travaille pas. Et parfois même pour le week-end.

4. Argent et vie en van : devenir freelance ou nomade digital

Pour vivre sur la route et gagner de l’argent tout en voyageant dans son van, certains font le choix d’être freelance. Oui en d’autres termes : devenir digital nomad pour gagner de l’argent en voyageant.

Ce statut fait rêver parce qu’on se dit que c’est la solution parfaite pour être à la fois en mouvement et gagner es sous.

En effet les avantages sont nombreux : on décide d’où et quand on travaille, ce qui signifie que oui, on peut se décider à bosser sur la plage, devant les montagnes Rocheuses ou dans son van en Amérique du sud. Et puis on a donc un revenu pour des missions variées tout en étant à l’autre bout du monde (parfois). Cela permet alors de vivre dans son van en étant sur la route.

Une connexion internet et hop (oui enfin pas tout à fait en réalité, il faut aussi avoir quelques compétences…)

Mais alors quelles sont les professions que l’on peut exercer en étant freelance ? Comment devenir nomad digital ? Beaucoup de métiers d’auto-entrepreneurs peuvent s’y prêter :

 

  • graphiste,
  • webdesigner,
  • développeur web,
  • rédacteur web,
  • community manager
  • expert SEO,
  • webmaster,
  • traducteur
  • photographe…

Bon, ces jobs nécessitent quelques connaissances et formations plus ou moins approfondies, quand même ! Pour vivre sur la route, et profiter d’une vie dans son van tout en étant digital nomad, il faut donc construire son projet en amont.

Donc pourquoi pas prendre le temps de se former et créer une activité, voire plusieurs activités et donc avoir un profil a multi-facettes ? C’est en tout cas le choix que l’on a fait pour notre part. Allier différents aspects de notre personnalité pour développer nos compétences et toucher un plus grand public. Aujourd’hui on essaye donc de constuire ce projet qui nous permettra d’aborder la problématique vie en van et argent plus sereinement dans le futur.

Oui parce que la dernière problématique du digital nomad est… d’avoir des clients ! Parce que c’est bien beau d’être freelance, si on n’a pas de client, on n’a pas tellement d’argent ! (sauf à avoir encore une fois une belle rente ou un chouette héritage…) Et donc bye bye la vie en van !

Bon, et autant vous le dire tout de suite, il vaut mieux partir sur la route en ayant déjà une clientèle. Mais ça on vous en parlera dans un article spécifique sur les nomad digitaux… (teaser de folie).

 5. Argent et vie en van : le télétravail

Dernière solution à laquelle on pense lorsque l’on veut vivre sur la route et profiter d’une vie à temps plein dans son van, c’est le télétravail.

Quelle différence avec les freelances ? Eh bien une grande ! Quand on est en télétravail on est salarié. Et on a donc tous les avantages (et parfois quelques inconvénients, on ne peut pas tout avoir, ok) du salariat. Pour plus d’infos sur ce mode de travail : le site du service public.

En gros, pour vivre sur la route en travaillant en télétravail il y a 2 prérequis :

Un travail et (non pas une télé) un employeur qui accepte le télétravail et donc qui accepte que l’on ne soit présent que par conférence Skype la majeure partie du temps.

Dans ce cas c’est banco, vous avez tiré le gros lot pour combiner vie en van et argent ! Et sachez que vous avez la chance d’avoir un employeur qui accepte ce mode de fonctionnement. Vous pourrez alors profiter de vos avantages de salarié tout en travaillant sur la route, en vivant dans votre van et faisant des visioconférences dans les Dolomites. Oui pourquoi pas, même si ce n’est surement pas le coin le plus tranquille…

La difficulté du télétravail, toutefois (oui, tout ne peut pas être tout rose…) c’est que généralement il faut être un peu en phase avec les autres employés au niveau des horaires. Bref, avoir une journée de 7h selon des horaires normaux ça implique des journées bien chargées. Et souvent l’impossibilité de voyager à l’autre bout du monde avec son van puisque oui, la problématique du décalage horaire vient alors mettre son grain de sel…

Enfin, il faut avoir, comme lorsque l’on est freelance, une bonne connexion internet, solide et assez importante pour pouvoir être réactif et pouvoir travailler comme si on était dans les locaux de son employeur…

Envie de garder quelques idées sous le coude, d’avoir quelques astuces pour combiner vie en van et argent ?

N’hésitez pas à épingler cet article sur Pinterest :

Share This