Isolation fourgon aménagé : la pose du liège et l’isolation du sol

par | 20 Juin 2016 | Vanlife - Aménagement | 8 commentaires

Date de dernière mise à jour : le 20 février 2019

La pose du liège

Encore deux week-ends de travail pour poser la première partie de l’isolation de notre van : le liège.

Pourquoi isoler avec du liège ? Le liège permet de former une première couche d’isolation thermique, tout en ajoutant une petite isolation phonique qui sera plutôt appréciable. Mais il est aussi utile pour son pouvoir anti-condensation, qui empêchera la formation de gouttes d’eau le long de la carrosserie.

Il nous aura fallu environ 25m² de liège en rouleau de 2mm d’épaisseur (chez Castorama, par exemple, ou chez Amazon), et plus de 15L de colle néoprène ! On vous conseille d’ailleurs de choisir des gros pots de 2.5L (le max). Nous nous sommes retrouvés à court de colle, et avons dû en trouver en urgence sur le bon coin (ça peut être aussi une bonne idée pour en trouver moins cher).

La pose est plutôt simple :

  • on encolle les deux surfaces (le liège et le support) au pinceau ou à la raclette à vitres
  • on attend quelques minutes (1/4h, ou plus suivant ce qui est précisé sur le pot)
  • on dépose méticuleusement la bande de liège sur la carrosserie (et d’un coup, si possible). Le liège sur 2mm est plutôt fragile, donc il n’apprécie pas trop les décollages / recollages.

Tout cela nous a permis de recouvrir Tikal du sol au plafond, jusque dans la cabine, avec même deux couches à certains endroits (pour tenter d’isoler la cabine du bruit du moteur un peu présent…). Ces couches de liège seront la seule isolation pour l’habitacle, mise à part le tapis de sol d’origine renforcé au goudron et les portières isolées à l’isolant mince.

DSC_1786L’isolation des portes arrière

Pour l’isolation des portes arrière du fourgon, nous avons rempli tous les trous avec de la laine de roche, puis avons refermé avec de l’adhésif aluminium (à côté du pied de Dana sur la photo du dessus) disponible chez Action pour vraiment pas cher (moins de 2 euros, de mémoire). Le haut des portes a subi le même traitement au liège.

DSC_1789

DSC_1806

DSC_1803

st-hilliers-1865

st-hilliers-1869-Modifier

st-hilliers-1894

DSC_1924

st-hilliers-1888

 

Le sol

Pour le sol, nous avons fabriqué une armature en tasseaux de bois que nous avons posée sur le liège, puis rempli l’intérieur de panneaux de polystyrène extrudé. Il s’agit d’un isolant plus dense que le polystyrène présent dans les cartons d’emballage (polystyrène expansé), et qui a une très bonne résistance thermique pour un budget raisonnable.

Une fois les trous comblés, le tout est recouvert de planches de bois aggloméré OSB 3 (pour milieux humides), en plaques de 8mm ou 9mm d’épaisseur, vissées dans les tasseaux. Sans oublier pour notre part de laisser une place pour le bac à douche.

DSC_1926

DSC_1930

DSC_1933-Modifier

DSC_1937

DSC_2193

 

Les finitions

Une fois le sol terminé, nous avons finalement posé une couche de linoleum imitation parquet, complétée par de jolies cornières en alu pour la finition côté portes.

IMG_20160417_180749-Modifier

IMG_20160419_104748

DSC_2332

DSC_2335-Modifier

C’est par ici pour la suite de notre isolation

Cet article vous a plu ? Alors dites le !
Total: 8 vote(s), Moyenne: 5
Share This