FRANCE – Haute-Savoie : Randonnée au Lac de Peyre à partir du col de la Colombière

par | 1 Nov 2018 | France, Trek & Randonnée | 5 commentaires

Cette année, les vacances d’été sont en automne chez nous. Une quinzaine de jours de vacances en France pour randonner dans les Alpes. Ne pas prendre l’avion et découvrir des coins que l’on ne connaît pas assez de notre pays, voilà l’objectif.

Nous sommes donc partis en van pour une boucle autour de Grenoble.

Ici, nous vous présentons une de nos plus jolies randonnées de ces deux semaines.

La randonnée du lac de Peyre, à partir du col de la Colombière.

On vous embarque ?

Le départ

La vue était bouchée et c’est avec peu d’espoir que l’on gare le van au col de la Colombière, à 1613 mètres. Un parking est disponible juste au niveau du col, des deux côtés de la route.

Nous décidons de démarrer tôt, et profiter du lever de soleil sur la route. Nous sommes donc seuls alors qu’il fait encore nuit.

Départ de la randonnée derrière le restaurant. Plusieurs chemins partent de chaque côté, à vous de choisir votre voie.

Pour nous ça sera direction le Lac de Peyre. (Dana ayant une petite addiction pour les lacs de montagnes…)

Après quelques pas avec une visibilité de 10 mètres, le ciel commence à se dégager. Les nuages s’éloignent, glissant lentement entre les arbres.

Puis le soleil fait son apparition.

Ce matin là, après une nuit pluvieuse au pied des montagnes, le matin est plein de nuages.

La montée et le Lac de Peyre

Et voilà que c’est sous un grand soleil, au dessus des nuages que nous effectuons la montée.

Quelques 500 mètres de dénivelé positif jusqu’au lac.

Notre ascension est plutôt lente, comme d’habitude nous faisons une bonne dizaine de pauses pour faire des photos… Et puis nous cherchons aussi les bouquetins, normalement nombreux sur les roches alentours.

Mais rien… Ou pas grand chose.

Sur la route, ce sont majoritairement des roches qui entourent le sentier puis petit à petit la prairie apparaît. Tout comme les moutons.

Le col de Balafrasse

Une fois au lac, ce n’est pas fini ! La vue est belle mais pour quelques 150 mètres de dénivelé de plus, la vue sera à couper le souffle.

Direction donc le col de Balafrasse à 2090 mètres.

On vous conseille vivement d’aller jusqu’en haut, si vous êtes partis tôt, ça vous permet de profiter de votre solitude encore pendant quelque temps !

Pas de difficulté sur cette montée non plus, le chemin serpente parfaitement bien. Une fois en haut, il est possible de suivre la crête et redescendre un peu plus loin vers le lac.

Vous pouvez suivre le chemin sur la crête pour redescendre plus loin vers le lac.

La descente

Le monde commence à arriver, le moment pour nous de redescendre !

C’est une randonnée assez facile, les familles et les groupes sont nombreux les jours de beaux temps. On ne peut donc que vous conseiller de partir tôt.

Après environ 1h30 de descente, on dépasse la bergerie, et nous voilà de retour au point de départ.

Nous revenons donc à côté du restaurant. Et ça tombe bien, puisque c’est l’heure de déjeuner…

Et comme nous sommes à la montagne, on vous laisse deviner ce que l’on a mangé !

Récapitulatif

Lac de Peyre

Distance (aller)

km
Durée (aller)

heures
Dénivelé Positif (incluant le col de Balafrasse)

mètres

Notre avis

Superbe randonnée familiale, seules quelques portions sont un peu escarpées en descente.

La vue du lac est sublime et encore plus belle si on décide de monter au col de Balafrasse.

Pratique

Le col est fermé en hiver. C’est donc une randonnée réalisable lors de la fonte des neiges, pendant l’été et à l’automne.

Lien IGN rando : https://ignrando.fr/fr/parcours/fiche/details/id/82184/

Conseils

Vêtements : On vous conseille le petit pull et le coupe-vent. Surtout si vous décidez d’aller au col de Balafrasse.

Niveau : Facile mais peut devenir glissant s’il a plu.

Nourriture : Petit encas à grignoter lorsque l’on se pose au col de Balafrasse. La vue à 360 degrés mérite quelques photos.

Accessoires : Bien sûr : lunettes de soleil et crème solaire et appareil photo ! Si vous aimez la faune, les jumelles peuvent être utiles pour débusquer les éventuels bouquetins aux alentours.

 

N’hésitez pas à garder cet article sous le coude sur Pinterest pour vos prochaines escapades :

Share This